AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 HOMO HOMINI LUPUS EST [PV Stiigma']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: HOMO HOMINI LUPUS EST [PV Stiigma']   Mar 26 Avr - 14:48

Tout était noir, humide et froid. Une naissance ? Non, plutôt notre mort. Nos mains se posèrent sur notre cœur. Elle nous avait tués. Nous n’étions plus. J’avais beau me débattre, les faits étaient là. Cette idiote avait effectué le saut de l’ange. Quelque chose de chaud et humide coula le long de nos joues. Et voilà qu’elle pleure. Faible et pathétique créature ! La mordre, voilà ce que je veux. Revenir à la vie, sans sa stupide âme, n’avoir notre corps que pour moi seul !

Je me sens partir, enfin la libération tant attendue. Lupus n’est pas content, je le comprends. Finir ainsi est un peu triste. Mais que pouvais-je faire pour stopper ta folie mon ami ? De louveteau conciliant, tu es passé à tueur froid et fou… Qu’aurais-je dû faire ? Te céder la place ? Je pleure en silence, dans le noir réconfortant de la fin. Lupus, frère, ami et ennemi. Nous étions une famille à nous seuls, avec notre esprit et notre corps.

Son corps se recroqueville tel un fœtus, dans le noir. Comme si elle était dans le sein maternel. Elle avait tant voulu cela. Tant espéré ce moment où elle retrouverait les siens, leur demanderait pardon. Mais, le destin est parfois sadique et injuste avec les Hommes. Une voix s’éleva dans l’obscurité, une voix qui fit tressauter la jeune femme et le loup en elle. Que se passait-il ?

"NYOLO"

Qu’était-ce que cela ? Une blague ? Notre corps se contracte. Pour la première fois nous partageons la peur. Où allons-nous ? Je sens quelque chose… Qu’est-ce donc ? Je préfère sombrer dans le néant pour ne rien voir.

Cette voix, c’est quoi ? Je me tends, mes muscles se contractent. Mon cœur (tiens… j’en ai encore un ?) accélère brutalement. Lupus s’endort. Il m’abandonne ! NON ! J’ouvre les yeux. Où vais-je donc ? De la lumière ? Je suis éblouie, je referme prestement les yeux. Je m’attends à heurter à tout instant le sol, brutalement. Mais rien ne vient. Je sens une douce caresse sur ma joue. J’ouvre les yeux. Qu’est-ce donc ? Je souris. Je suis au paradis ! J’observe les lieux. De majestueux arbres se dressent de part et d’autres autour de moi. J’entends un ruissellement, de l’eau ? J’étends mes bras à sur les côtés. Mes doigts frôlent l’herbe puis quelques choses de froid et dur. Sur ma gauche et ma droite son déposé deux katanas. Je les regarde. Quelqu’un à dû les perdre. Tant pis ! C’est à moi maintenant.

Elle ferme les doigts sur les deux armes, se lève et les coince dans sa ceinture de kimono. Qu’importe le lieu où elle se trouve, Lupus dort. La voilà tranquille pour un temps. Le chant des oiseaux semble lui souhaiter la bienvenue. Elle lève les yeux vers le ciel qui est d’un bleu pure, aucun nuage. Son regard suit un instant le tournoiement d’un couple d’oiseaux. Elle avance lentement, regardant chaque végétal. Ici un bosquet de fleurs aux couleurs multiples et là, un rocher ayant la forme d’un lapin mangeant un rat. Charmant… * Comme c’est calme ici… *Elle arrive enfin près d’une rivière, calme dans son lit, apaisante. Elle s'accroupie sur la rive et glisse ses doigts dans le liquide froid. Elle se regarde dans l’eau, songeuse.

Qu’elle drôle de tête avons-nous là ! J’ai bien fait de ne pas m’endormir complètement ! Quelle est donc cette apparence ? Est-ce nous ? Laisses moi prendre le contrôle que je coupe cette affreuse tignasse couleur de pureté ! Je les teindrais en rouge nos cheveux ! Avec le sang de nos victimes ! Et ces yeux ? Le vert sera le mien je te donne le bleu ! Ainsi le vert donnera de l’espoir à mes proies! Mais je les tuerais quand même avec une plus grande joie !

Je m’admire. Ces cheveux, ils sont beaux. On dirait ceux de grand-maman Sen, mais en moins vieux et plus jolies. Et ces yeux. Etranges, fascinants. Lupus… tu veux le vert ? D’accord mais à quoi bon, ceux sont les miens, non les tiens. L’eau me fait envie… Vraiment envie.

Elle défait son kimono, le plie avec respect, pose ses deux katana dessus et plonge dans l’eau, gardant ses sous-vêtements comme maillot de bain. Un long frisson la parcourt. C’est agréable. Elle s’adosse à la berge. Le soleil réchauffe son corps mais aussi son âme. Elle se sent bien. Comme si elle venait de rentrer à la maison. Quelle joie. Elle ferme les yeux. Imaginant ses parents et sa famille à ses côtés. Soudain les larmes lui montent aux yeux. De l’alcool, il lui faut boire. La honte revient la hanter ! Doucement elle sombre vers l’obscure.

Enfin, je vais prendre le contrôle. Notre corps ne te mérite pas petite larve humaine. Que fais-tu ? Tu pleure ? Encore ? Vraiment, tu n’es que faiblesse… Pauvre petite chose sans envergure, endors toi. Notre aspect nouveau ne me dérange plus…

Lupus se lève de l’eau. Une vive douleur l’assaille. Une crampe ? Il glisse et se retrouve incapable de nager. Il ne sait pas de toute façon. Doucement il coule vers les tréfonds. Vont-ils encore mourir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: HOMO HOMINI LUPUS EST [PV Stiigma']   Sam 11 Juin - 14:26

J'avais décidé d'aller me promener un peu, au détour des chemins. Sans vraiment savoir ou j'allais, je laissais mon instinct animal me guider. Peut être vers d'autres être vivants ou vers des proies qui pourraient satisfaire mes instincts animaliers. J'avançais a un bon trot, sautillant presque. Je devais être un animal assez original a regarder marcher étant donné que je me déplaçais principalement en sautillant avec le dos rond. Une manière de me faire passer pour une gentille petite bête, qu'on a envie de caresser. Jusqu'à ce que je montre les crocs en fait...

Je me mis le museau dans l'herbe, et je cherchais une piste, quelque chose a pister... Je reniflais l'odeur de toute les personnes qui avaient foulé cette terre, je tombais sur celle de Kamui et je me mis l'espace d'un instant a penser à lui. Je secouais la tête. Soudain, une odeur inconnu, de musc, donc une personne qui devait avoir la même odeur que moi. Je tentais de suivre cette odeur mais c'était curieux sur l'odeur de musc se superposait une odeur beaucoup plus humaine. C'était un mélange très attirant, aussi je cherchais avec encore plus de ferveur l'odeur que j'avais saisi....

A mesure que j'avançais, je sentais le sol devenir plus humide. Et l'air se chargeait d'une douce odeur de frais, d'eau... J'avançais encore un peu, et je vis une petite rivière qui semblait tranquille, je m'en approchais, mis ma patte dans l'eau et senti que cette rivière n'était pas si tranquille, le courant était plutôt fort et pouvait surement emporter une personne avec facilité. Je sortis ma patte de l'eau et décidait de reprendre la piste qui m'avait menée jusqu'ici...

Le nez dans l'herbe, j'avançais sans vraiment savoir ou j'allais. J'avais fermé mes yeux et me concentrais uniquement sur la piste. Un fil lumineux c'était formé dans mon esprit il avait une étrange couleur argenté, par dessus celui ci un deuxième fil bleu se formait. Mon esprit personnalisait les deux odeurs en deux fils de couleur... Une pour l'animal et une pour l'humain... Soudain je me retrouvais le nez dans ... un tissus. Très doux le tissus, je me frottais le museau dedans tellement s'était agréable, ici les deux odeurs se mélangeaient parfaitement comme si deux être habitait un seul corps... la personne que je pistais me ressemblait donc énormément... Peut être que j'avais affaire a un autre Garou... Cette idée commençait a me plaire énormément !!

Je relevais la tête du doux tissus et me rendis compte que c'était un kimono, un joli kimono plutôt féminin. Je pistais donc une femme, peut être Garou... J'aperçus au côté du kimono, un deux katanas... Cette femme devait être une redoutable adversaire... Je levait ma petite tête de renard en quête de la propriétaire des effets a mes pattes. Je n'aperçus personne pourtant, j'avais une très bonne vue, mais rien autour de moi ne me semblait être une jolie jeune femme...

Je m'éloignais du vêtement et des katanas qui dégageait une odeur beaucoup trop forte et qui brouillait la piste de la supposée Garou que je pistais. Une fois a bonne distance je remis mon nez dans l'herbe et me remis a pister... Les fils réapparurent dans mon esprit et je les suivis... j'avançais a l'aveugle seulement guidé par ces deux fils qui se croisaient dans une symbiose parfaite. Je me demandais si mon odeur présentait la même harmonie... Mouillé... j'avais le bout des pattes mouillés et, je ne voyais plus les fils dans mon esprits... J'ouvrais les yeux, j'avais les pattes dans l'eau...

Je compris rapidement, que la Garou devait avoir décidée de piquer une tête... Et peut être le courant l'avait emportée... J'essayais d'apercevoir a la surface des petites bulles d'eau qui témoigneraient de la présence de celle que je cherchais. Un peu plus loin, je vis de petites bulles se former. Je n'hésitais pas plus longtemps, nageant dans cette direction et plongeant.. j'étais sous l'eau, je remontais rapidement, je n'arrivais pas a retenir correctement ma respiration. Je fis plusieurs tentatives, au bout d'un petit moment je réussi a rester assez longtemps pour apercevoir une forme blanche au fond... je me doutais que c'était celle que je recherchais. J'emplis mes petits poumons d'air et plongeant, je battais des pattes arrière vers la forme blanchâtre. Il se trouvait que la rivière n'était pas trop profonde, je fus vite contre la forme inerte, qui semblait perdre son dernier souffle... Je la saisi au plus profond de sa chaire et tentait de la ramener a la surface... j'avais l'impression d'avoir les poumons en feu, et je n'osais imaginer ce que devait ressentir celle que j'avais entre mes crocs.

De l'air ! Je respirais de nouveau, une fois le museau hors de l'eau. Je n'avais pas désserer les crocs de la chaire blanche, et je la tirais jusqu'à la berge... Une fois qu'elle fut hors de danger, puisqu'il s’avérait effectivement que c'était une jolie jeune femme avec de long cheveux d'une couleur étrangement jolie, je courus vers son kimono le prit et l'apportais sur le corps nu de la jeune femme...

Je mis mes deux pattes sur son torse, appuyant dessus pour tenter de la ramener a la vie, je n'avais jamais fait cela avec des mains d'humains, et avec des pattes de renard la tâche me semblait un peu compliqué. Au bout d'un moment, son torse se souleva alors que je n'appuyait plus dessus. Elle semblait recommencer a respirer, doucement avec difficulté mais elle respirait... Je commençais a lui lécher le visage... d'un coup ses paupières se soulevèrent et j'avais hâte de savoir quels allaient être ses premiers mots.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: HOMO HOMINI LUPUS EST [PV Stiigma']   Mer 15 Juin - 1:25

Mes poumons me brulent affreusement. Encore la mort. N’est-ce donc qu’un éternel recommencement, comme une punition pour les crimes de Lupus ? L'eau me recouvre. L'eau me mange-t-elle? C’est injuste, trop même ! Je préfère sombrer ! C'est plus simple. Plus juste. Ce n'est pas à moi de mourir encore! Mais à lui! Je le hais!

Petite idiote ! Sombre crétine ! Nage ! Je ne sais pas le faire moi ! Nage ! Nos poumons sont en feu, l’air manque ! Je crains que nous soyons encore entrain de périr… L'eau nous englouti doucement mais surement. Injustice! Dieux de pacotilles! Ho que je hais cette situation! Partager un corps avec une pareil nulle! Je la hais!

Doucement vers le lit de la rivière, la jeune femme coule telle une pierre. Elle ne se débat pas. Non, elle ne veut plus lutter. C'est fini cette fois. La vie est si dur et imparfaite. Ce monde lui fait un peu peur. La mort lui apportera le repos. Même l’enfer sera mieux que sa vie avec ce loup fou. Mais, elle était bien trop forte pour se laisser avoir. De plus les Dieux ne semblaient pas vouloir sa perte. Une forme couleur feu plongea et croque sa chair. La créature remontait la pauvre fille. Il sembla même qu’il lui fit un massage cardiaque. Étrangeté de la nature.

Nous revenons lentement vers la lumière. Notre corps est lourd. Elle dort. J’ai champs libre ! Quelle joie. Celui qui vient de nous sauver signe sa perte. J’ouvre nos yeux mais suis aveuglé par le soleil, je les referme vite. * Quel ennuie que cela !* J’entre ouvre les paupière et regarde la bestiole à mes côtés. Un petit cri s’échappe de mes lèvres. Je fixe le sauveur. Étrange. Incroyable. Hors norme. Je regarde le ciel un très court instant, comme si je réfléchissais. Je me redresse sur les fesse, le kimono glisse, je m'en fiche bien. Je tends le bras vers la créature, comme pour une carresse mais... Je saisis la bébête au cou et écrase sa trachée.

Toi, tu viens de signer ta mort ! Un rire glauque s’échappe de notre gorge, j'aime ça. Sentir notre toute puissance. Notre corps est fort et un jour il sera mien. Je n’ai pas….

Lupus n’a pas le temps de finir. Pauvre petite chose. Ma main se desserre de son frêle cou. J'ai un peu peur mais je fais un effort. Me faire pardonner et prioritaire. Je caresse sa tête, le regarde fixement, lui souris doucement. Il m’a sauvé ce petit renard adorable. Comme il est chou. J’ai envie de le câliner jusqu’à étouffement.

Merci Renard Un rire doux s’échappe de mes lèvres Dommage que tu ne sois pas humain j’ai tant de questions…

Elle se leva, et attacha son kimono d’une main vive. Puis, de ses doigts souples, elle se natta les cheveux. Ainsi c’était mieux. Elle fixa l’animal et alla prendre ses katanas. Cependant, à peine en main une vive douleur endoloris son ventre. Ses membres tremblèrent.

Alors que je m'habille je suis saisie par un mal virulent, tordant mes entrailles. Que se passe-t-il ? J’ai mal, comme si mon corps se modifiait encore… C’est affreux. Ma respiration est dure, elle me fait mal aussi. Lupus ! Frère aides moi ! J'ai peur, très peur. Sauve moi!

Lentement, l'esprit de Tsuki sombre dans le néant. Laissant place à Lupus. Doucement celui-ci reprend possession des membres et de l'esprit. Il jubile mais déchante vite.

Son cri m’interpelle, je la remplace sans hésitation, excité et heureux. J'aime Tsu, malgré sa faiblesse. La remplacé, autrefois, n'était que pour la défendre. Imouto, notre amour est étrange, n'est-ce pas. Parfois haine, parfois protection. Je tue et tu n’aime pas, tu aime et ça me tue. Je prends le dessus alors qu'elle s’endort. La douleur est vive. Que se passe-t-il ? Le corps endoloris, je tombe sur nos genoux, les écorchant un peu sur un petit cailloux blanc qui devient rouge.

Une force s'empare de lui, quelque chose de fort et d’incontrôlable. Quelque chose de fauve, de bestiale. La peur s'empare de lupus. Des odeurs jusque là inaccessible envahisse son nez. Ses mains se couvrent de fourrure. La douleur est intense.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: HOMO HOMINI LUPUS EST [PV Stiigma']   Jeu 23 Juin - 20:07

Je voyais la jeune fille revenir doucement à la vie. Ses deux odeurs étaient tellement étrange, parfois l'une plus forte que l'autre. D'autre fois le contraire... Cela me fascinait, j'avais hâte de pouvoir discuter de cela avec elle. Elle semblait être tellement proche de ma condition.

A un moment, je pensais que je n'en aurais jamais l'occasion. En effet, la jeune fille repris ses esprits et ouvrit totalement ses yeux, ceux ci brillaient d'une lueur étrangement agressive... Je venais pourtant de la sauver, et j'avais l'impression qu'elle allait me tuer. Je ne comprenais pas, et je n'eu pas vraiment le temps de me questionner, puisqu'elle me saisit a la gorge.

- Toi, tu viens de signer ta mort ! Je n’ai pas….

Je commençais a avoir du mal a respirer. Je tentais de lui donner un coup de griffe en plein visage, sans succès. Le manque d'air m’empêchait de bien viser. Nouveau souffle.

Avant de se faire tuer, il faut tuer le premier...

Il allait arriver, et cette fois, je ne ferais rien pour l'en empêcher. Je ne voulais pas mourir dans ces conditions, et si la seule solution c'était Lui. Alors autant lui laisser la place, même si je savais pertinemment que je me réveillerais dans un bain de sang. Sans souvenir. Au moment où j'allais céder totalement a ses demandes de contrôle, l'air me revint, je respirais de nouveau. La main ne me serrait plus la gorge mais me caressait doucement la tête presque avec affection.

- Merci Renard. Dommage que tu ne sois pas humain j’ai tant de questions…

Elle avait rit en disant cela. Je ne savais plus tellement comment me comporter. Là tout de suite maintenant, j'avais bien envie de la mordre un peu. Pour lui faire comprendre qu'on ne m'étrangle pas comme ça, comme une vulgaire poupée. Mais je n'en fis rien. Cette femme me fascinait. Je remarquais d'ailleurs, qu'elle brillait de la même aura que moi. Elle avait été choisie par Layca, je ne pouvais donc pas lui faire de mal. Du moins, je ne le voulais surtout pas. Je me remettais donc tranquillement de ma strangulation, reprenant progressivement une respiration normale.

Alors qu'elle s'habillait, la jeune femme commença a se tordre de ce qui semblait être une douleur très vive dans tout les membres de son corps. Elle hurle, d'un cri puissant. Alors je comprend. Cette jeune femme est de la même espèce que moi. Elle est Garou et va avoir besoin de moi dans les prochains instants. Parce que la première transformation est douloureuse. Très douloureuse. Elle tombe a terre, les genoux contre les caillou blanc qui rougissent sous les coulées de sang. Les paumes de ses mains contre le sol, la fourrure commence a apparaître. Je m'approche doucement.

- Je suis humain. J'ai l'apparence d'un Renard mais je suis un Humain. Je connais la douleur que tu ressens. Et dans les prochaines minutes, tu vas avoir besoin de moi. Alors un conseil, ne m'attaque pas comme tu l'a fais tout à l'heure, sinon je n'hésiterais pas.
Respire. Doucement, calme toi. La transformation ne dure pas trop longtemps en général. Ça ira mieux une fois que tu auras pris ta forme.


Elle commençait a prendre une forme beaucoup plus bestiale. J'avais hâte de voir a quel animal elle était affiliée. Elle semblait avoir un Alter, le fait qu'elle m'étrangle puis me caresse en était la preuve principale sur laquelle je m'appuyais. Je me demandais si comme moi son Alter lui faisait perdre la mémoire, ou si au contraire ils étaient reliés. Je les espérais relié, car si ce n'était pas le cas, j'allais avoir a me battre d'ici quelques instants. La transformation touchait a sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: HOMO HOMINI LUPUS EST [PV Stiigma']   Sam 25 Juin - 5:55

Une chaleur étrange envahissait son corps, une nouvelle force se saisissait de ses muscles. Une peur naissante faisait son apparition. Que devaient-ils faire ? Que devenaient-ils ? Le vent balaya légèrement le sol, jouant avec l’herbe. La douleur s’estompait doucement.

Je suis qui maintenant ? Lupus ? Non… Je me sens trop fort d’un coup et si faible pourtant. Que somme-nous devenus ? Je fixe nos mains, ou plutôt nos pattes. Il y a de la fourrure tigré roux et noir dessus. Je passe une… patte ( ?) sur notre visage. Il à l’air velu aussi. Je cours vers la rivière. Nos jambes sont devenues puissantes. Nous sommes toujours des deux jambes. Une apparence humaine mais…

Le reflet renvoyait me séduit, j’ai une tête de titre magique. Elle est superbe. Je me scrute. Je me sens forte. Plus forte que Lupus. J’ai envi de me battre. J’arrive sans encombre à reprendre le dessus sur le loup terrifié. Je ris. Un canidé devenant un félidé, c’est une belle blague du monde que voilà. Je m’accroupie, mes jambes sont différentes. Couverte de fourrure. Je souris. De belles dents que voilà, bien pointues.

Alors qu’elle s’admire sous toutes les coutures elle pense au petit renard qu'elle imagine soudainement en homme. Il est grand et musclé. Elle le regarde, le détail. Elle sent qu’elle ne doit pas attaque l’homme imaginaire aux yeux ambre clair à forme de renard . Il lui a parlé pendant qu’elle devenait forte. Elle renifle en sa direction. Il est étrange, comme elle. Différent. Est-il fort ? Elle sourit.

J’ai peur, je veux rester dans le noir. Je suis une abomination. Qu’ai-je donc fait ? Pourquoi cette malédiction ? Je hurle en elle. Je tremble. Étonnamment elle me rassure, de par une simple pensé : tout va bien mon cher Lupus. Je m’endors. Est-ce cela qu’elle ressent quand je suis le vrai moi ? J’ai l’impression de n’être que l’objet d’une expérience d’enfant. Je pleure ? Non… Si ! Appelez nous Keiken !

Lupus se sent si mal. Je me sens si bien. Je fixe l’homme. Je hais les mâles, ils sont violent, menteur et trompeur. J’ai l’impression de sortir d’une longue torpeur. Tout me semble clair, les odeur, les objet et surtout mes pensées. Lupus ne vient pas les polluer.

Elle regarde fixement le renard, songeant à ce qu’elle pourrait lui faire, mais restant sage. Elle se laissa tomber sur les fesses, sans le lâcher du regard. Elle avait conscience de sa puissance. Elle posa les katana de par et d’autre d’elle, posant chacune de ses main sur les gardes. Elle soupira doucement, puis eut un sourire en coin et dit d’une voix claire et nette :

Que suis-je ? Où suis-je ? Qui es-tu ? Elle fit une pause, Je suis Tsukiyo et Lupus.

Elle présenta Lupus si naturellement que s’en fut déconcertant pour elle et le Loup. Elle fixa soudainement le ciel, y admirant le tournoiement des oiseaux. Elle sentait qu’elle n’avait pas à se méfier. Ses mains se retirèrent des gardes des katanas. Elle sourit doucement, agressivement, bestialement.

[HRP : Keiken = expérience en Jap’]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: HOMO HOMINI LUPUS EST [PV Stiigma']   

Revenir en haut Aller en bas
 

HOMO HOMINI LUPUS EST [PV Stiigma']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tournoi Fratres Lupus 1 le 11/07/10
» tournoi fratres lupus
» [WIP] Mon titan Warhound: Lupus Maximus v2
» Tournoi Fratres Lupus 19/01
» Nouvelle commande d'aimants...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ RPs en cours-
Sauter vers: