AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 The beauty and the beast [PV: Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: The beauty and the beast [PV: Iris]   Lun 27 Juin - 6:05

Ciel errait songeur dans le vaste dédale de couloirs de la forteresse des pions choisies par Layca. Il était arrivé il y avait presque un mois déjà et il ne savait toujours pas précisément où il allait. Ne s'en formalisant que très peu, le jeune homme ne faisait que continuer d'emprunter des chemins des plus aléatoires et il finissait presque toujours par arriver où il le souhaitait. Peut-être avait-il une sorte de don, mais la chance devait avoir son rôle la dedans aussi. Cette fois par contre, il ne regardait pas du tout où il allait, absorbé par ses pensées... Certains avaient parlés d'un autre monde, d'une vie avant leur apparition ici. Il avait entendue parler d'un monde où les dieux ne contrôlaient pas tout, mais il avait beau chercher profondément dans sa mémoire, rien. Il n'avait pas l'ombre d'un souvenir sur les événements qui avaient pu précéder son arrivé ici. Chaque fois qu'il tentait de se souvenir, il n'y avait qu'un épais brouillard. Tout ce dont il se souvenait était son nom et peut-être de comment jouer du petit instrument qu'il gardait précieusement dans sa poche. Ciel avait marché pendant un bon moment et son manque de sens de l'orientation fit en sorte qu'il déboucha sur une corniche. Il n'y fit pas tout de suite attention, mais lorsqu'il releva les yeux pour finalement regarder où il était atterrit, il eut le souffle coupé. La vue qu'offrait cette corniche était magnifique, et encore là, le mot était faible. Le soleil, haut dans le ciel, illuminait l'eau de l'océan lui donnant cet aspect bleu qui le rend si merveilleux. Ciel était assez haut pour pouvoir profiter de ce spectacle, spectacle qui était normalement couvert par les montagnes qui cernait la forteresse. Il glissa la main dans sa poche et en sorti son petit ocarina. Il déposa l'énorme épée qu'il portait en bandoulière et la déposa à ses côtés avant de s'asseoir sur le rebord de la corniche. Une douce brise lui caressait le visage et il ferma les yeux pour savourer cet instant. Cet endroit était à ajouter sur sa liste d'endroits parfaits pour faire une sieste... Il laissa son esprit vagabonder quelques temps restant simplement là, immobile. Le simple bruit du vent, le calme, la sérénité. Tout cela lui plaisait énormément. Le jeune homme finit par ouvrir les yeux et posa ceux-ci sur le petit instrument couleur d'ivoire. Un sourire s’esquissa sur ses lèvres et il finit par porter l'instrument à sa bouche. D'un souffle léger et régulier, il se mit à jouer. Les notes semblait couler dans son esprit sans même qu'il n'ait à y penser, comme s'il connaissait bien la mélodie qu'il jouait.


Le vent soufflait, portant chaque notes au loin laissant à tout ceux qui voudrait bien tendre l'oreille le plaisir d'écouter cette douce musique. En jouant, il oublia tout. Il n'était plus à Alea Jacta Est, il n'était plus qu'un pantin sans souvenir, il était lui-même. Le simple fait de se laisser emporter par la musique le transporta dans un autre monde. Un monde ou cette douce mélodie ne faisait que danser avec le vent, sans guerre, sans dieux, sans rien. Il joua ainsi pendant de longues minutes, sans se soucier de ce qui l'entourait et c'est précisément pour cette raison qu'il n'entendit pas les pas qui résonnaient dans le couloir qui donnait sur cet endroit. Il ne fit que continuer, comme s'il était seul au monde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: The beauty and the beast [PV: Iris]   Lun 27 Juin - 9:46

- Quelle début de journée!

Iris s'effondra sur son lit épuisée de sa matinée à la Clairière ensoleillée. Elle et Tama avaient fait une rencontre étonnante et assez mouvementée. Elle ne s'attendait pas à rencontrer un ennemi dans un tel lieu. Rien de grave n’était arrivé, mais Tama la sermonna disant qu'il avait eu raison, qu'il ne fallait pas qu'elle sorte toute seule et tout le tralala! Comme d'habitude, mais au final tout se termina bien et au fond elle était toute contente, elle avait réussi à trouver un nénuphar et à finaliser sa dernière robe de princesses qu'elle rajouta enfin à sa collection. Tout ceci fait, elle ne pensa plus qu'à une chose: passer le reste de la journée à se reposer et peut-être préparer quelques futures petites farces aussi ou... Non! Mieux que ça! Iris se leva de son lit d'un coup et chercha Tama du regard, qu'elle trouva près de la fenêtre.

- Tama, viens, j'ai besoin de toi pour préparer une surprise.

Le sourire enchanteur d'Iris convainquit Tama en deux secondes. Il oublia aussi vite le sermon et la peur qu'il avait eue le matin même et s'approcha d'Iris. Dès qu'il fut assez près, Iris le prit dans ses mains et tapa quatre fois le sol avec le manche. Apparu alors en face d'eux une petite boule de poil rousse aux yeux noirs trop craquant:

- J'ai réussi!! J'ai amené Rox! J'espère que ça plaira à Stiigma'! Il est trop chou, tu ne trouves pas?

Iris était presque aux anges en câlinant le petit Rox, qu'elle venait de prendre dans ses bras pour qu'il ne soit pas effrayé. Elle adorait tout ce qui était mignon et craquant encore plus quand il s'agissait d'animaux de contes de fées. Quant à Tama, il ne fit qu'un signe affirmatif à Iris avant de soupirer d'exaspération en voyant la tête de sa maîtresse, folle de joie pour une si petite chose, mais il finit par sourire tendrement en se disant qu'elle était comme ça, qu'elle ne changerait jamais et qu'il l'aimait ainsi. Alors qu'il les regardait s'amuser, son attention se porta de nouveau vers la fenêtre. Il venait de percevoir les vibrations d'un son très doux qu'il entendait pour la première fois. Tama s'approcha donc de la fenêtre et vit à l'horizon la corniche, il avait presque oubliée qu'on pouvait l'apercevoir de la fenêtre de la chambre d'Iris, même si c'était loin, la vue était toujours magnifique.

"On dirait qu'il y a quelqu'un à la corniche"

- Ah bon? A cette heure-ci? Généralement c'est au couché du soleil... Qui ça peut bien être?

Curieuse, Iris sortie de sa chambre avec Tama et Rox pour se diriger vers la corniche en empruntant plusieurs couloirs. Depuis le temps qu'elle résidait ici, elle connaissait tout les chemins et raccourcis possibles, ce qui était assez pratique lorsqu'on veut faire des farces ou s'échapper des victimes de ses propres farces qui se mettent à vous poursuivre. Elle se mit à rire rien qu'en y repensant, mais son rire cristallin s'estompa assez vite à l'écoute du doux son que Tama avait perçu plus tôt (mais pas Iris, car elle n'a pas une ouïe aussi fine à part pour entendre la voix de Tama dans sa tête). Encore plus intriguée qu'avant, Iris s'avança doucement dans la corniche, mais en silence avec Tama dans sa main droite et Rox dans l'autre, blottit contre sa poitrine pour ne pas le faire tomber. Arrivée au centre de la corniche, elle reconnu immédiatement le parrain au service de son Oppa (grand-frère en coréen qu'elle utilise parfois pour désigner Stiigma'). Des cheveux en bataille et blanc comme neige, non, elle ne pouvait pas se tromper, il n'y avait pas de doute possible, il ne pouvait s'agir que de Ciel Faulkner. Elle serait vraiment un mauvais Bras Droit si elle n'arrivait pas à reconnaître les parrains dont elle devait s'occuper quand même.
C'est donc avec un sourire à la fois amusée et serein qu'elle contourna le jeune homme -toujours en silence pour pas qu'il remarque sa présence et qu'il continue de jouer - pour s’asseoir sur le rebord de la corniche juste en face de lui et de bouger dans l'air ses jambes d'avant en arrière (elle est petite donc elle ne touche pas le sol). Iris relâcha alors Rox sur le sol, pour qu'il puisse se dégourdir les pattes, mais en le laissant ainsi, elle savait très bien ce qu'il allait faire et elle ne put s'empêcher d'éclater de rire lorsqu'elle vit Rox s'approcher du visage de Ciel et de lécher gentiment une de ses joues.


- Alors comme ça on se repose au lieu de travailler mon petit parrain?, dit-elle avec un petit air sérieux qui laissa vite place à son joyeux rire, je plaisante, Stiigma' Oppa n'a pas encore d'ordre pour toi ou plutôt je n'ai pas encore été le voir. Donc profites encore de ton temps libre autant que tu le peux.

Tout en parlant, Iris n'avait pas bougé de sa place légèrement en hauteur. Elle était bien là avec Tama ouvert (n'oublions pas que c'est un parapluie) qui la protégeait des rayons du soleil. Elle ne risquait pas d'avoir trop chaud avec son haut bleu et blanc et sa jupe bleu de d'habitude (avatar), mais Iris aimait sa peau blanche comme Blanche-Neige et ne souhaitait pas attraper un coup de soleil.

- Dit moi, d'où te viens cette musique? Elle est vraiment très belle et douce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: The beauty and the beast [PV: Iris]   Mar 28 Juin - 8:04

Ciel ne réalisa pas tout de suite que quelqu'un était arrivé juste derrière lui. Il était si absorbé par sa musique qu'il ne remarqua même pas la jeune fille qui vint s'asseoir juste devant lui, sur le rebord de la corniche. En fait, il ne prit conscience du monde autour de lui que lorsqu'une chose mouillé lui passa sur la joue. Pris par surprise, il ouvrit brusquement les yeux et porta instinctivement sa main vers son épée qui reposait juste à côté de lui, mais il arrêta bien vite son geste à la vue de son "agresseur". Ce n'était qu'un jeune renard, trop petit pour être une quelconque menace pour lui et il y eut ce rire. Il sourit et caressa la tête de l'animal avant de lever les yeux vers la petite silhouette qui se tenait devant lui.

"Alors comme ça on se repose au lieu de travailler mon petit parrain? Elle paru sérieuse un instant poussant Ciel à tenter de chercher une excuse, mais son rire l'interrompit. Je plaisante, Stiigma' Oppa n'a pas encore d'ordre pour toi ou plutôt je n'ai pas encore été le voir. Donc profites encore de ton temps libre autant que tu le peux."

Il soupira de soulagement. Cela aurait été peu surprenant de le trouver ainsi, se reposant ou bien faisant la sieste au lieu de travailler et trouver des excuse n'était pas trop son fort. Il les prévoyait à l'avance d'habitude, mais sur le coup, il n'avait pensé à rien. La jeune fille qui se tenait devant lui l'air candide et innocente, il l'avait croisé à quelques reprise. Il dû chercher un court instant dans sa mémoire avant de se souvenir de son nom: Iris. Elle lui souriait de son perchoir, son parapluie ouvert. Vu le beau temps, c'était fort probablement pour se cacher du soleil. Elle avait dû suivre la musique qu'il avait joué pour le trouver ici.

"Dit moi, d'où te viens cette musique? Elle est vraiment très belle et douce."

Un sourire se dessina sur ses lèvres au compliment de la jeune fille. Il aimait faire profiter les autres de sa musique et de telles louanges lui allait droit au cœur. Il trouva simplement dommage qu'Iris soit si jeune... Jouer pour les demoiselles était aussi l'un de ses grands plaisirs après tout. La musique qu'il avait joué lui était venu si naturellement qu'il devait l'avoir apprise quelque part avant, mais il ne se souvenait de rien...

"Je suis content que ça t'aie plu, mais malheureusement, je ne sais pas d'où elle vient... Il prit un air mélancolique quelques instants. Je ne me souviens de rien avant d'avoir atterrit ici. Les notes sont simplement apparues une après l'autre dans ma tête, comme si je jouais cette mélodie souvent..."

La provenance de cette musique l'intriguait peut-être même plus qu'Iris, mais chaque souvenirs de sa vie passée semblait recouvert d'un épais voile de brume, comme si il n'avait rien eu avant d'être arrivé dans ce monde. Ce n'était pas une possibilité à exclure, mais la mer ne créait pas d'humains de toutes pièces... Il n'avait pas oublié comment l'acte de reproduction se faisait, heureusement pour lui, et c'est ce qui l'empêchait de croire qu'il était juste apparu là, dans ce monde. Il caressa la tête du jeune renardeau une dernière fois puis le prit dans ses bras pour le déposer à côté de lui. Il agrippa son épée qu'il avait lui-même restauré et se releva, sans se presser. Il ne savait pas trop si cette épée avait été un cadeau de Layca ou bien si elle avait simplement été là depuis le début, mais cela ne changeait rien au fait qu'il l'avait gardée et qu'il l'avait fait briller. Il ne put s'empêcher d'admirer son travail avant de remettre l'énorme lame en bandoulière. Dans tout les cas, cela ne l'empêchait pas de remercier Layca chaque fois qu'il avait à s'en servir. En y pensant, il faudrait lui trouver un nom un jour... Le petit renard s'était assis à ses pieds et regardais Ciel fixement, chose qui fit sourire le jeune homme. Il leva les yeux vers la maîtresse du petit animal (le renard hein!) et lui montra le petit instrument blanc avec lequel il avait joué.

"Même si je ne sais pas d'où me vient cette musique, elle doit forcément provenir du même endroit que cet ocarina. C'est le seul objet qui m'a suivi à travers les mondes, si j'ai bel et bien eu une vie là-bas avant."

Il posa les yeux sur l'instrument au creux de sa main et soudainement, il eu une idée.

"Y a-t-il quelque chose que tu aimerais que je joue? Mon répertoire est peu varié par contre donc tu devras me fredonner ce que tu souhaites que je joue."

Tant qu'a être venu ici pour jouer il pouvait bien prendre quelques demandes spéciales. En plus, Iris n'était pas mal du tout. Peut-être que dans quelques années, elle saurait lui rendre. (SBAF!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: The beauty and the beast [PV: Iris]   Mer 29 Juin - 9:14

- Oups... Désolé, je ne savais pas que tu étais amnésique. Dommage que je n'ai pas plus de connaissance en musique, j'aurai peut-être pu te dire son origine. Sauf si c'est toi qui l'a crée. Tu es un très bon compositeur si c'est le cas!

Iris rattrapa vite sa petite gaffe avec un géant sourire. Elle n'aimait pas voir les gens tristes ou mélancoliques, encore plus quand c'était elle qui l'avait provoqué même sans le vouloir. Pour le coup, elle se demanda si elle devait lui dire d'aller voir Kamui-kun pour sa mémoire, mais après quelques minutes de réflexions silencieuses -tout en observant Ciel et Rox- elle se mordit la lèvre inférieure pour sceller ses lèvres. Ce n'était pas à elle de lui apprendre cela et encore moins de ce mêlée de ce qui ne la regardait pas, quoique Iris aimait tout savoir sur tout, mais elle gardait souvent tout pour elle. Bref, tout ça pour arriver à la conclusion que si son envie de connaître sa vie antérieure était plus forte que l'oublie, il trouvera le chemin tout seul; donc il était préférable de ne rien dire, non? Iris retourna encore la question plusieurs fois dans sa tête, mais elle laissa très vite de côté ses pensées lorsque Ciel lui montra son instrument de musique. Quelle surprise! Iris se pencha légèrement pour voir l'objet de plus près, sans pour autant descendre du rebord de la corniche. Elle n'avait jamais vu d'ocarina auparavant, ce qui expliquait sa confusion. Car au son, Iris avait cru qu'il s'agissait d'une flûte de pan comme celui que possédait Peter Pan, mais absolument pas. En plus, les deux instruments ne se ressemblaient vraiment pas, mais alors pas du tout.

- Je n'aurai jamais pensé que ça avait cet aspect là... Intéressant...

Iris avait du mal à croire qu'un aussi joli son était sorti d'un instrument aussi gros. Il était certes petit, mais sa forme ronde n'arrêtait pas de lui faire penser à un fugu. Autrement dit, le poisson lune, un poisson japonais pouvant être mortelle. Bien sûr, l'ocarina ne possédait aucune épine mortelle -heureusement-, mais cette rondeur à trous l'amusée et l'intriguée. Était-ce vraiment possible? Et comme s'il avait lu dans ses pensées ou qu'il avait senti qu'elle avait du mal à le croire, il lui proposa de lui jouer un morceau à condition qu'elle lui fredonne l'air. Comme si elle allait dire non! Elle adorait déjà cette idée avant même qu'il l'ait suggéré et ça se vit très vite sur son visage qui s'illumina.

- Quelle bonne idée! Je pourrai vraiment voir comment ton Fugu joue... euh... je veux dire ton ocarina!

Un rire gêné s'échappa de ses lèvres accompagné du petit rire moqueur de Tama, dont elle frappa le pied pour qu'il arrête de se moquer de son petit lapsus. Ceci fait, elle chercha dans ses souvenirs une musique que Ciel pourrait jouer. Au début, elle pensa à une des chansons de Disney, mais elle se dit que ça serait peut-être trop compliqué, donc elle chercha ailleurs. Iris n'était pas amnésique, donc elle se rappelait très bien de son passé (à part les détails de son accident), ce qui lui permit de retrouver une ancienne musique qu'elle avait écouté à l'âge de 12 ans. Il s'agissait de l'OST d'un jeu vidéo. Elle l'avait écouté durant un mois entier, lorsque sa famille était partie en vacance chez sa tante et son cousin jouait sans cesse à ce jeu, assez agaçant dans son souvenir, car ça l'empêcher de lire ces contes de fées, sauf lorsqu'il y avait cette agréable musique.

- Ca y est j'en ai une! Désolé pour l'attente, j'étais pas sûre pour une chanson de contes de fées, donc j'ai du cherché autre chose.

Iris prit un grand bol d'air frais, ferma ses jolis et rares yeux vairons, avant de chantonner l'air qui trottait dans sa petite tête. Elle était loin d'être une chanteuse, surtout avec sa petite voix enfantine assez aigu, mais ce n'était pas vraiment déplaisant et elle restait fidèle au rythme de la musique:


- Alors? T'a survécu? Je t'ai pas trop abîmé tes tympans? Et la musique? Si c'est pas bon, je peux essayer dans trouver une autre si tu veux.

Tout en parlant, Iris avait ouvert qu'un seul œil: son œil droit bleu, comme si elle craignait d'avoir chanté comme une casserole. Au moins, ils étaient loin des fenêtres, elle n'avait donc pas eu peur de les briser (ça ne serait jamais arrivé, mais avec sa voix très aigu, elle n'est jamais sûre). Elle attendit donc le jugement dernier, à savoir si elle venait de rendre sourd le petit parrain d'Oppa (si c'était le cas, elle ne voulait même pas imaginer ce qui risquerait de lui arriver) et si la musique était correcte pour être jouée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: The beauty and the beast [PV: Iris]   Sam 2 Juil - 7:56

Ciel laissa la mélodie s'ancrer dans sa tête. Elle n'était pas une très bonne chanteuse, mais lui non plus. Il savait ce simple fait, mais aucun souvenirs ne le confirmait... Il n'arrivais vraiment à rien décidément. Il écouta attentivement Iris, tentant de reconnaître chaque note ce qui s'avéra moins difficile qu'il ne le pensait. La voix de la jeune fille n'était certes pas la plus extraordinaire, mais elle fredonnait bien chaque notes. Le rythme était constant donc il eut une bonne idée de ce qu'il avait à jouer. Il attendit qu'elle ait fini de chanter et lui lança un sourire.

"Pas mal! Avec ça, je crois bien pouvoir jouer quelque chose de pas si mal."

Tout sourire, il porta l'instrument à ses lèvres. Le jeune homme inspira un bon coup et se mit à jouer ce que Iris lui avait chanté. Il estimait qu'il était assez juste et en plus, la mélodie n'était pas super compliqué. C'était une belle mélodie et on aurait dit qu'elle avait été faite pour un ocarina. Il la joua une fois, mais elle était si courte qu'il en chaîna tout de suite et la recommença au moins deux fois. Elle était agréable aux oreilles... Il s'en souviendrait définitivement. Il termina sa petite prestation et ouvrit ses yeux qu'il avait gardé fermé pendant qu'il jouait.

"C'est une belle mélodie. On dirait qu'elle a été faite pour un ocarina. Est-ce que ça vient de cet autre monde?"

Ciel avait gardé le sourire même en évoquant le monde dont il n'avait aucun souvenirs. Certes, le fait de n'avoir aucune trace de cette vie qu'avait été la sienne l'énervait un peu, mais il arriverait très bien à vivre sans. Par contre, il était curieux, il voulait savoir de quoi ce monde avait l'air. Il passerait probablement le reste de son existence ici donc il voulait au moins savoir ce qu'il avait quitté. Ciel se dirigea vers Iris et s’installa sur le rebord de la corniche, juste à côté d'elle, mais face à la vue sur la mer. Il se tourna vers Iris, ses yeux de félins pétillant de curiosité.

"Dit moi, c'était comment cet autre monde? Si ça a l'air chouette, je pourrais peut-être essayer de m'en souvenir."

Normalement, il n'aimait pas trop les histoire du genre, mais il y croyait. Il croyait bien qu'il y avait un autre monde et il voulait simplement savoir de quoi il avait l'air. Il avait un peu peur de se souvenir en fait. Peut-être ce monde était-il horrible. Peut-être qu'il avait vécu une vie misérable là-bas, mais peut-être aussi qu'il avait eu des centaines de filles à ses pieds... Ce genre de souvenirs valaient le coups, pensa-t-il. Quoi qu'il en soit, il savait aussi que connaitre cet autre monde ne servirait pas à grand chose il était coincé ici d'une façon ou d'une autre. Une vie pleine d'action, de combats lui plaisait bien. Il adorait le sentiment qu'il ressentait lors d'un combat. Même s'il n'avait fait que s'entraîner jusqu'à maintenant, il aimait ce sentiment. C'était presque aussi bien que de jouer de la musique, mais en même temps, il n'y avait pas grand chose de mieux que ça a part peut-être dormir et flirter. Il lâcha un léger soupir et profita du silence pour rejouer une autre petite mélodie.


Si Iris aimait sa musique, il se ferait une joie de lui en jouer plus. En même temps, cela l'aiderait à se vider l'esprit un peu de toutes ces pensées compliquées. Les choses étaient toujours mieux simples....

[HS: Désolé pour le délais :S]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: The beauty and the beast [PV: Iris]   Mar 5 Juil - 10:49

Iris sourit toute joyeuse. Finalement, elle n’était une casserole, elle devait s’en convaincre. Elle avait suffisamment réussit pour que Ciel arrive à reproduire la musique. Dès qu’il commença, Iris écouta attentivement le son de l’ocarina, se laissant emporter. Elle ne fut pas la seule à apprécier la musique, d’ailleurs. Elle remarqua vite Rox courir autour de Ciel en rythme avec les notes de musique que produisait l’ocarina. Quant à Tama, il était extrêmement calme, c’était assez rare, lui qui était si vigilant lorsque quelqu’un était avec elle, sauf quand il s’agissait de Kamui ou de Stiigma’. Il semblerait donc que la musique de Ciel l’apaiser. Iris s’en souviendrait, ça pouvait toujours être utile qui sait ! Elle profita des dernières notes d’ocarina et applaudit Ciel lorsqu’il termina avant de répondre à sa question.

- C’est exact. Je l’avais écouté pendant tout un mois lorsque j’étais partie en vacance chez mon cousin.

Iris préféra ne pas parler des jeux vidéo, ça n’aurait fait que compliquer les explications, car ici les jeux vidéo n’existaient pas ou du moins Iris n’en avait pas encore vu. Il était sûrement possible de les matérialiser, mais bonne chance pour recharger la console après ! Enfin, ce détail n’avait pas d’importance, ce n’était pas très utile de se souvenir que ça existait.

"Tu vas devoir fouiller dans tes souvenirs, on dirait…"

Iris regarda Tama d’un air interrogateur. Pourquoi lui disait-il cela ? Seulement parce que Ciel venait de s’assoir à côté d’elle sur la corniche ? Non, impossible. Mais Tama était plus perspicace qu’Iris quand il s’agissait d’observer et analyser les gens et une nouvelle fois son intuition se confirma avec la question que Ciel lui posa. Comment était l’autre monde ? Ce n’était pas simple à expliquer, il y avait tant de chose… Iris tourna la tête sur le côté pour croiser le regard félin de Ciel puis la mer se trouvant à perte de vue juste derrière elle. Elle observa chaque vague s’échouer sur la roche. Songeuse, elle se laissa envahir par ses nombreux souvenirs du passé à l’aide de la suave musique que Ciel jouait. Décidément, c’était un sacré musicien, il avait de très belles et douces musiques dans son répertoire. Dès qu’il termina de jouer, Iris commença à parler de la Terre. Ce ne fut pas très simple et elle ne savait pas trop par quoi commencer, mais fallait bien commencer par quelque chose.

- C’est dur de résumer l’aspect et le contenu d’un monde, mais je vais essayer de te le faire imaginer, si tu veux je pourrai même te montrer certains paysages de ce monde qui sont similaires à ceux des contes de fées. Mais chaque monde est unique. Celui du passé est beaucoup plus moderne qu’Alea Jacta Est, je pense qu’il est également plus grand et il est rond. C’est une planète parmi tant d’autres dans l’espace. Il y a plusieurs points similaires entre les deux mondes, sauf que dans ce monde dont tu ne te souviens pas, nommé la Terre, la magie n’existe pas. Tout n’est que légende, fantaisie et contes de fées. Bien sûr, il y a des lieux sublimes rempli de mystères et très impressionnants, certains créaient par l’Homme d’autres par Mère Nature. Cependant, comme ici, les relations humaines ne sont pas simples, il y a également le bien et le mal. C’est universel. Toutefois, malgré les guerres et l’horreur de la personnalité humaine, on ne peut oublier les bonnes choses : la liberté, la famille, l’amitié et l’amour.

Tout en essayant de raconter, du mieux qu’elle pouvait, à quoi ressembler la Terre, Iris avait le regard perdu dans l’horizon, mais son visage n’était absolument pas triste et encore moins nostalgique. Son passé ne lui manquait pas, elle qui ne vivait que pour les contes de fées, elle les avait tous ici et vivant en plus, ce n’était plus de l’imaginaire, mais bel et bien la réalité. Un petit sourire vint se dessiner sur son visage lorsqu’elle sentie Rox se blottir contre ses jambes. Elle perdit alors de vu la mer, descendit du rebord de la corniche et prit Rox dans ses bras pour le câliner, tout en gardant Tama sur elle (toujours ouvert comme un parapluie). Elle s’adossa sur le rebord et se tourna vers Ciel.

- Te souviens-tu de quelque chose ? Désolé, je suis meilleure pour raconter des contes. Cependant ma proposition de te montrer ce monde est d’actualité et le restera à chaque fois. Quand tu auras envie de voir un de ces paysages ou si tu préfères un objet de cet ancien monde, je pourrai te le matérialisé.

Iris lui fit un clin d’œil comme un encouragement. En espérant qu’il se souvienne un jour de son passé, s’il le souhaite. Elle n’avait pas de doute là-dessus : s’il le désirait au plus profond de lui, il s’en souviendrait ou comme elle l’avait pensé quelques minutes plus tôt, il trouverait le chemin vers ces souvenirs.

[HS: T'inquiète pas, ce n'est pas un retard pour moi, je suis habituée à avoir plusieurs jours d'écart lol Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: The beauty and the beast [PV: Iris]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The beauty and the beast [PV: Iris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [HOT] Beauty and the Beast [ft. Scarlet]
» A vendre pachislo beast sapp, 260 Euros!!!
» Jeu Défis Saison 2011 Altered Beast (1)
» [MegaDrive] Altered Beast
» Alien Vendetta - Map 08 : Beast Island
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ RPs en cours-
Sauter vers: