AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Boire ou glander, faut-il vraiment choisir ? [Pv Mina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Levi
Boys don't cry Behemoth

Boys don't cry ♀ Behemoth
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Boire ou glander, faut-il vraiment choisir ? [Pv Mina]   Jeu 19 Jan - 18:26

L'agora, c'est un peu mon endroit préféré dans cette cité : on ne trouve pas mieux pour glander en paix ! Beaucoup vous diront l'inverse, prétextant que ce n'est pas un lieu paisible, principalement à cause des nombreux rassemblements journaliers... ben écoutez, là, tout de suite, je ne vois pas grand monde autour de moi. Le cul posé sur le bord de la fontaine, une bouteille de vodka à la main, on peut dire que j'suis au paradis ! Mon secret ? Les heures creuses ! Peu importe ce que les gens peuvent vous raconter sur cet endroit, il n'est pas surpeuplé à longueur de journée et il suffit de s'y rendre à des heures bien précises pour en profiter pleinement.
Deux habitués du coin débarquent et me font un signe amical de la main. Je les ignore et prend une nouvelle lampée de vodka directement au goulot. Ils me demandent alors si je partage, ma réponse est immédiate : un doigt d'honneur. Je ne daigne même pas faire entendre ma voix. Ils s'en vont en rigolant, pas vexés pour un sou, bien décidés à aller se prélasser sous les arbres. Le pire, c'est qu'ils continuent de me dire bonjour dès qu'ils me voient, quand bien même je les ignore à chaque fois... faut croire qu'ils aiment se prendre des vents. J'ai vraiment un don pour m'attirer la sympathie des gens les plus dérangés de la cité.

Bon, ces deux là ne sont pas bien méchants... juste un peu neuneus. Le duo a déjà tenté d'entrer en communication avec moi plus d'une fois par le passé, allant même jusqu'à s'asseoir à mes côtés sans mon autorisation pour engager la conversation. J'me rappelle avoir essayé de leur faire comprendre que je n'avais aucune envie de leur causer mais ça n'a pas eu l'air de les déranger plus ça. J'imagine qu'ils m'ont pris pour un gamin déboussolé ou sans amis et que, pleins de bonnes intentions, ils ont voulu me tenir compagnie. Les cons. Je les ai ignorés du mieux que j'ai pu jusqu'au jour où ils ont compris que je préférais la solitude. Ils se considèrent toujours comme mes amis à l'heure actuelle, refusant catégoriquement d'admettre que leur amitié est à sens unique.
J'ai juste à continuer de les ignorer, ils finiront bien par comprendre.

Le temps passe, je continue de vider ma bouteille petit à petit et voilà qu'une jeune femme fait son apparition. Une chose est sûre : je ne la connais pas. Les chevelures violettes, ça ne cours pas les rues ! Si j'avais déjà rencontré cette personne auparavant, je m'en serais rappelé. En plus, elle a l'air un peu perdue... une nouvelle ? La curiosité l'emportant sur ma flemme, je me relève d'un bond et je m'en vais à sa rencontre. Là, je me plante devant elle et je lui fais un salut de la main.

Bonjour mademoiselle.

Bon sang, elle est grande, celle-là. Je ne m'en étais pas aperçu de loin mais je dois lever la tête si je veux la regarder dans les yeux. J'dois avoir l'air complètement minable, là. J'veux dire... je suis une nana et mesurer entre un mètre soixante et un mètre soixante-cinq ne sort pas de l'ordinaire chez une fille. Rien de honteux là dedans. Sauf que là, comme tous les jours, je porte des fringues d'hommes bien larges pour cacher mes formes. Un gros pull à capuche, un jeans trop grand. J'ai des baskets aux pieds et des mitaines aux mains, aussi, mais ça, c'est juste pour votre information. J'suis déguisée en garçon, j'me fais passer pour un mec, c'est mon petit jeu à moi. Les gens d'ici se sont tous laissés avoir et cette femme-là ne ferait sans doute pas exception à la règle.
Là où je veux en venir, c'est que je suis un mec aux yeux des gens et que ma taille, pourtant normale, leur semble anormale. Ils pensent tous que j'ai des problèmes de croissance. Et là, le garçon que je prétend être est totalement dominé en taille par une fille. Non, sérieux, elle doit bien faire quinze ou vingt centimètres de plus que moi, à première vue ! La honte, quoi.

Perdue ?

Mon regard à tendance à faire des allez-retours entre les yeux de mon interlocutrice forcée et... ben... sa poitrine. Non mais c'est pas de ma faute ! Elle est bien équipée, la demoiselle, ça attire le regard. J'peux pas m'en empêcher, c'est comme ça. J'suis pas perverse, c'est juste que... c'est agréable à regarder ? Merde. J'crois qu'elle a capté. J'suis pas sûr mais je suis pas toujours discret. Je détourne le regard vite fait et les deux zigotos de tout à l'heure, toujours à l'ombre sous leurs arbres, entrent dans mon champ de vision. Ils sont morts de rire. Les salauds. Ils me font même un thumbs up. Je crois bien que l'un d'eux m'a fait un clin d’œil. Ils me font quoi, là ? Je... non ?! Ils pensent quand même pas que je suis en train de draguer, là, quand même ? J'vais les tuer. Je ne lui parle pas uniquement parce que je la trouve canon mais parce que... heu... ha, voilà, je sais ! Parce qu'elle a l'air nouvelle et que même si je ne suis Parrain que depuis quelques jours, mon devoir est de lui venir en aide !
Pour le coup, je commence à avoir peur que mes coups d’œil indiscrets ne lui donnent envie de me foutre un vent monumental et de me planter là comme un abruti. Il faut que je trouve quelque chose à dire. Mon regard se pose sur la bouteille de vodka avant de revenir s'ancrer dans ses yeux.

Je peux t'aider, peut-être ? Ha.. une petite gorgée ?

Je venais de lui proposer mon aide. Chevaleresque. Je venais aussi de lui proposer de partager ma bouteille à moitié vide. J'ai l'air d'un poivrot, là, non ? Pas terrible. Je me rend compte que je la tutoie depuis tout à l'heure, aussi. Une vieille habitude, je fais ça à tout le monde, même mes supérieurs. Le truc c'est qu'elle a l'air plus adulte que moi. Elle doit penser que je suis soulard, pervers et irrespectueux. Magnifique.

Je crois que je ne pouvais pas faire pire comme approche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Boire ou glander, faut-il vraiment choisir ? [Pv Mina]   Sam 21 Jan - 12:47

Je rajustais la jupe trop courte à mon goût, tirant dessus comme une malade espérant ainsi l'allonger. Et me voilà partie à la conquête d'une contrée toute nouvelle pour moi. J'affichais un air rêveur et intéressé mais en réalité j'avais peur de tout. Je ne connaissais rien ni personne, j'étais accoutrée comme une catin avec un haut aussi court que le bas et mes bottines me faisaient juste horriblement mal au pied. J'arrivais dans ce qui semblait être une ville. Et magnifique qui de plus est. Je m'attardais sur des détails architecturaux ne me préoccupant de ses habitants, en percutant un de temps à autre, m'excusant bien vite. Toute cette préoccupation visuelle me faisait oublier ma peur et me distrayait à volonté. Je m'avançais toujours, trouvant l'endroit calme. Tant mieux je pense avoir eut assez d'excitation comme ça pour aujourd'hui. Et au fait quel jour sommes nous ? Javoue je suis un peu perdue mais ça se comprend.

Je me mit à chantonner doucement pour me calmer lorsqu'on m'interpella. On m'a même presque sauté dessus. Je sursautait et me tournais vers ... un jeune homme, un petit homme. Je sais que je suis grande pour une fille je ne me permet donc de ne pas juger cette personne. Puis il est mignon avec ses grands yeux bleus et sa tête blonde. Ce n'est pas l'envie de lui froisser les cheveux qui me manque. Je le regardais d'en haut, avais je le choix ?, et fit une moue à sa question. Parceque j'avais l'air de savoir ou j'allais ? En tout cas lui ne savait pas ou il devait regarder. Je détournais la tête, presque habituée à ce genre de situation, préférant ne pas y faire attention.

Un silence s'installa ou je ne savais quoi dire. Il est vrai qu'un peu d'aide ne me ferai pas de mal, il m'arrivait des trucs de malade quand même en ce moment ! C'est alors qu'il me proposa poliment sa ... bouteille de wodka ... à moitié vide en plus. Je fais quoi là ? Je tourne les talons ou je reste polie ? Restons polie, après tout je suis nouvelle, je ne sais même pas si je suis nouvelle, j'ai du mal à croire que tout ceci soit réel. Si ça se trouve je délire, je pourrais me suicide et ressuciter la minute qui suit. Mais je ne vais pas m'y risquer tout de même.

Au lieu de sauter du haut d'un pont, je m'assied sans un mot à la table le suivant du regard. Déguisé en fille il serait pas mal. Et voilà que mes instincts de gamine reprenaient le dessus. C'est qu'il est mignon tout plein, petit avec sa frimousse d'ange. Mon regard se pose sur la bouteille et je me souviens vite que les apparences sont trompeuses. Je ne bois pas ... Ma voix assez basse comme d'habitude reine de la discrétion. J'espère juste qu'il ne va pas me demander de me répéter comme les gens ont l'habitude de faire. Ca à le don de m'énerver. Je le regardais en souriant passant une main sur la table comme pour retirer des miettes imaginaires avant de le regarder droit dans les yeux, m'imposant bien en mettant mes coudes sur la table, m'avançant vers lui. J'ai réellement besoin d'aide je crois que je suis folle. Je ne sais pas si vous êtes un truc du genre conscience dans mon cerveau ou autre chose mais je dors ... Enfin non ! Je ne dors pas mais je me suis endormie puis je suis là, habillée, dans un pays enchanté ! Au moins j'avais avoué que j'étais devenue folle donc au pire il ne serait pas surpris. Puis ce n'est pas que je n'aime pas les pays enchantés mais en je savais que ça n'existait pas, enfin ... je crois ... Euh ... En tout cas il n'y a ni wodka ni petit prince qui se rince l'oeil dans les contes et autres choses enchantées ! Je fit mon plus beau sourire espérant que ce petit monologue passerais normalement. Normal ... Normal ? Mais il n'y avait plus rien de normal depuis quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Levi
Boys don't cry Behemoth

Boys don't cry ♀ Behemoth
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Boire ou glander, faut-il vraiment choisir ? [Pv Mina]   Lun 23 Jan - 16:43

Elle ne m'a pas rejeté ! Hallelujah ! J'en ferais presque une danse de la joie ! La demoiselle prend donc place à une table libre qui se trouve près de nous et je jubile intérieurement : les deux zigotos ont arrêté de rire et me regardent avec des têtes d'étonnés. Non mais ! Bien fait pour vous, les crétins ! Je m'assied devant la jeune femme qui refuse la boisson (elle ne sait pas ce qu'elle rate) et se penche vers moi pour me raconter ce qui la tracasse. J'ai du mal à garder mes yeux ancrés dans les siens tant la tentation d'aller voir ce qu'il se passe plus bas est grande mais je tiens bon. Je l'écoute, elle me raconte sa petite histoire et m'adresse un beau sourire. Aucune réaction de ma part et ce durant de nombreuses secondes qui me paraissent une éternité. J'essaie de me retenir de rire, poing posé devant ma bouche. C'est pas facile, c'est bien la première fois que j'entends un nouveau me raconter qu'il est complètement maboul et que je ne suis qu'une conscience cervicale. Le tout avec l'air le plus sérieux du monde.

Hum... si ça peut te rassurer, les gens sont tous un peu fêlés ici, tu devrais bien t'intégrer.

Ils sont tous fêlés, ouais. Je m'exclus évidemment de cette affirmation, je suis un peu l'exception à la règle. Il suffit de me regarder pour s'en apercevoir. Si, si. Bref. Il me faut tenter de reconstituer les pièces du puzzle pour essayer de lui être un peu utile. Je n'ai pas envie qu'elle se barre parce que je ne fais que me moquer d'elle. Je me suis endormie puis je suis là, qu'elle a dit. Habillée dans un pays enchanté. Habillée... je me permet de refaire une analyse rapide du regard. Habillée, faut le dire vite, quoi. C'est peut-être parce que j'suis un garçon manqué ou quoi, mais même si je décidais de m'habiller au féminin, j'oserais franchement pas me montrer comme ça en public. Chacun ses goûts, j'imagine.

Bon, par où commencer... écoute, ça peut te sembler bizarre mais t'es pas en train de rêver ni d'halluciner.

Je lui laisse le temps de cogiter un peu là-dessus, qu'elle assimile cette bien triste vérité. J'en profite pour prendre une lampée de vodka, si vous préférez. J'suis sobre à 140% malgré ce qu'on pourrait penser. Le bonheur d'avoir un don qui vous rend résistant à toute sorte de choses. Heureusement que je ne suis pas sa conscience, tiens, sans quoi elle aurait pu très mal tourner, cette fille ! Encore que vu son accoutrement, il est possible qu'elle soit pire que moi.

Tout le monde ici est réel, on a tous eu une vie sur terre comme toi. J'te conseille de l'oublier, par contre, parce qu'à ma connaissance, il n'existe aucun moyen d'y retourner. Oublie aussi ces histoires de pays enchanté : ici c'est l'enfer.

Cash dans la face. Je manque cruellement de tact, je sais, mais j'vois pas l'intérêt d'essayer d'embellir la situation. La réalité la rattraperait un jour ou l'autre. Autant qu'elle s'y habitue dès maintenant. Quand je suis arrivé ici pour la première fois, j'ai été immédiatement propulsé dans le feu de l'action et la découverte de mon don s'est faite dans le sang. Je ne m'en porte pas plus mal. C'est ça, le quotidien d'ici. On tue les mêmes personnes encore et encore en essayant de survivre le plus longtemps possible. Même la mort nous est refusée, de toute manière. Ça fait un peu jeu vidéo, non ? On tue, on meurt, on respawn. Le truc, c'est que ne sais pas comment mettre fin à la partie. Je ne sais même pas si elle prendra fin un jour. Un jeu bien cruel à mon goût mais on s'y fait avec le temps.

Oublie les princesses et les petits lapins roses, ici c'est la guerre, on s'entretue, y'a du sang et des tripes.

Faut pas se voiler la face et, encore une fois, je ne compte pas mentir sur ce qu'elle risque de vivre dans un avenir proche. Je vide un peu plus ma bouteille. Je me rend compte que c'est un peu direct, tout ça, et comme je n'aime pas spécialement n'apporter que de mauvaises nouvelles, j'essaie de la rassurer. Un peu.

Enfin, ne t'inquiètes pas trop : y'a toujours moyen de passer de bons moments ici. Et puis c'est pas comme si t'allais être jetée dans la fosse aux lions tout de suite. T'es nouvelle, on te protègera.

Je continue de la fixer dans les yeux. C'est peut-être un peu trop d'informations d'un coup ? Je me calme sur le flot de paroles, histoire de lui laisser le temps d'assimiler et de poser des questions. J'espère qu'elle va pas fondre en larme devant moi ou quelque chose comme ça. J'ai chialé, moi, le jour où je suis arrivé ici. Mais encore une fois, le contexte était un peu différent, étant donné que j'ai été projeté directement dans la bataille. Je pense que même si mon arrivée s'était faite en douceur, j'aurais pleuré un peu, en cachette. Les larmes, jamais en public. J'aime pas montrer mes faiblesses aux gens.

Je souris à mon tour, comme si tout était normal. Pour moi, tout est normal, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Boire ou glander, faut-il vraiment choisir ? [Pv Mina]   Mar 7 Fév - 18:35

Sa réaction ne me fût pas surprenante. Il avait envie de rire ça se voyait et je n'osais rien laisser paraître. C'ets vrai que c'était un peu insultant pour moi mais en même temps, je ne pouvais espérer mieux. Au moins il était poli, il se cachait. Ou du moins il essayait de ne pas exploser de rire. Lorsqu'il fut calmé il me répondit. Cela m'offusqua mais je n'ne montrais rien. J'avais envie de lui hurler un tru comme "Un peu de compassion merde". Je ne suis pas fêlée et je le sais. Du moins j'y crois. Enfin j'y croyais jusqu'à ce qu'il me déballe tout un tas d'atrocités en me regardant dans les yeux. Une mauvaise blague ? Apparement il avait l'air très sérieux. trop sérieux en réalité. Je ne savais pas comment réagir. Devais je éclater de rire ? Pleurer ? Hurler ? Me sauver ? Même si je pensais mon corps ne suivait pas. Je restais plantée là bêtement.

Il me sourit et je lui sourit à mon tour par politesse. Je sentais le rouge me monter aux joues, les larmes aux yeux. C'était quoi ce cauchemar ? Pourquoi ne pourrais je pas rentrer chez moi ? Ca y est tout se bousculait. Je baissais la tête comme cherchant quelque chose à mes pieds. Feinte pour verser une larme discrétement. Puis cet accoutrement. S'il croyait quelque chose bah non ! Je relevais la tête en souriant faiblement il fallait que j'ne sache plus mais je tenais à me justifier à propos de ma tenue. Il ne croyait tout de même pas que ... j'avais l'habitude de m'habiller comme ça ? Je me mordit la lèvre inférieure en détournant le regard. Cet accoutrement ne me ressemblait vraiment pas et était très ... court. Ca découvrait plus que ça ne couvrait. Ignoble. Je lui adressais un sourire en posant une main devant lui pour attirer son attention. En réalité je me suis endormie chez moi alors que j'étais nue et je me suis reveillée habillée de cette manière. Je ne sais pas qui a fait ça. De toute façon qu'il me croit ou pas je m'ne fichais un peu dans le fond. J'avais envie de bouger et en voir un peu plus, toujours plus. J'étais dans un espèce d'univers parallèle, un nouveau monde, une autre planète, qu'en savais je ? Et je restais là parler avec un petit homme sans même lui demander de véritables informations.

Je me levais en regardant autour de moi afin d'avoir la moindre idée de quelle partie de ce monde je me trouvais. Je fixais soudainement le petit. Ou sommes nous ? Comment s'appel cet endroit ? Aurais tu le temps de me faire une visite ? En fait je voulais tout savoir tout apprendre et surtout comprendre ce qu'était cet endroit et dans quel but j'avais été amené ici. Je ne pensais pas non plus qu'il sache tout. Je ne le prenais pas pour un guide mais c'était la seule personne à me prendre en charge jusqu'à présent. En fait en parlant de prendre en charge il fallait que je me debrouille seule. Je n'avais plus rien, ni logement, ni étude et encore moins de travail. Et tout ça signifiait pas d'abris, pas de nourriture, aucun bien. Je m'arrêtais un momenbt de penser. En fait ce qui m'arrivait était juste horrible. J'étais propulsée je ne sais ou, pour je ne sais quelle raison, et jamais je ne m'en sortirais.
Revenir en haut Aller en bas
Levi
Boys don't cry Behemoth

Boys don't cry ♀ Behemoth
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Boire ou glander, faut-il vraiment choisir ? [Pv Mina]   Ven 9 Mar - 19:55

La nouvelle est difficile à encaisser. J'le vois bien. Je la fixe dans les yeux et même si elle essaie de le cacher derrière un sourire, il est clair qu'elle ne va pas aussi bien qu'elle essaie de le faire croire. C'est normal aussi. Qui pourrait se vanter de ne pas avoir été perturbé par toute cette histoire de guerre, de divinités, de monde parallèle et tout le tralala ? Bref. Elle va sans doute me poser des tas de questions maintenant, comme... hum... ou pas ? Elle se justifie surtout sur sa tenue révélatrice. Je dois vraiment la mettre mal à l'aise... elle s'imagine peut-être que je me suis fait des idées en la voyant dans cette tenue ? Pourtant, même si elle est canon fringuée de la sorte, vous savez... s'il m'arrive de draguer, souvent sans succès, ou de vouloir flirter un peu, aller plus loin est quelque chose que je ne peux pas envisager. Je n'avais rien en tête lorsque je l'ai abordée. Je l'ai trouvée belle mais c'est tout. Je ne me suis jamais imaginé pouvoir la mettre dans mon lit ou avoir une relation solide avec elle. Loin de là. En attendant, je ne suis probablement pas la seule cause de sa gêne : elle doit simplement se sentir mal à l'aise de se balader dans ce genre de fringues, c'est tout. Je la comprend, en même temps. À sa place, je n'aurais jamais osé me montrer en public. 'Fin bon, c'pas comme si j'pouvais l'aider de toute façon. Quant à savoir qui est celui qui l'a habillée de la sorte, la réponse est assez évidente. Je note au passage que la demoiselle dort à poil. Chacun fait ce qu'il veut, hein, après tout, j'suis moi-même assez peu vêtue quand je roupille. Sauf que je ne vais pas le dire au premier inconnu venu.

Si tu t'es réveillée ici avec cette tenue sur le dos, c'est forcément un coup de Belzeneff.

Belzeneff. C'est vrai que je ne lui ai pas encore parlé des divinités. Ça m'a fait un choc de savoir que cette guerre a été causée par des entités divines auxquelles je n'ai jamais crues. Oppse et Layca... je ne sais toujours pas si je dois vraiment y croire. Le genre de choses à ne jamais révéler à Astaroth, tiens. Mais Belzeneff ? Impossible de nier son existence. Tout le monde le connait, tout le monde a déjà eu affaire à lui au moins une fois, avant son arrivée ici. Il a des pouvoirs qui dépassent l'imagination et fait la loi sur l'échiquier. Je me demande parfois si cette horrible guerre ne sert pas uniquement à le divertir ? Il a beau avoir l'air funky au premier abord, il aurait déjà définitivement éliminé certains d'entre-nous. Il nous a déjà fait comprendre que nous ne sommes rien face à lui et qu'il vaut mieux ne pas l'embêter. Il est tout de même plus farceur que véritablement méchant, mais il n'en reste pas moins dangereux et son ombre plane au dessus de chacun de nous.

Belzeneff, c'est... J'commencerais bien par lui expliquer qu'elle connait déjà le bonhomme, mais comment faire ? Hum... ha ! Je sais ! Nyolo ! Nyolo, tout le monde connait ! Tout le monde l'entend en arrivant ici. La demoiselle ne fait pas exception à la règle. Le fameux Nyolo, c'est lui. C'est lui qui nous choisit, c'est lui qui nous amène ici et c'est lui qui fait la loi ici. C'est un dieu, au sens propre du terme. C'est ce que tout le monde ici affirme, en tout cas. J'sais pas quoi en penser, perso, mais une chose est certaine : il est extrêmement dangereux et j'te conseille vraiment d'éviter de l'emmerder. Ses pouvoirs dépassent tout ce que tu peux imaginer.

En attendant, la nana commence enfin à me demander plus d'explications sur ce monde. Je ne sais pas moi-même sur quelle planète on se trouve, mais je vais au moins pouvoir la contenter sur ses deux autres questions. À commencer par le nom de cet endroit, qu'il s'agisse de l'entièreté du monde ou de la cité.

On est sur une autre planète, je crois. J'sais pas trop, en fait. Tout ce que je sais, c'est que les gens appellent ce monde "l'échiquier" ou même "Alea Jacta Est". Pour être honnête, ce monde entier est un immense champ de bataille, même si certains coins sont assez jolis. Et si tu parles de la ville en elle-même, on est dans la cité d'Oppse.

Peu importe la beauté des paysages, de toute manière, on en revient toujours au thème de la guerre. Je me demande ce qu'il se passerait si les deux camps décidaient de faire une trêve et de bâtir un monde meilleur ? Ou une connerie dans le genre ? J'imagine que Belzeneff nous détruirait tous dans sa colère. C'est con. J'ai beau jouer au dur, faire mon bad boy malgré que je sois une fille, j'dois avouer que si la guerre s'arrêtait, ce serait pour mon plus grand bonheur. Au moins, on ne peut pas vraiment mourir à moins de faire chier Belzy. Je vais éviter de lui révéler cette information tout de suite, ça risque de faire un peu too much à encaisser sinon. Au moins, la visite guidée de la ville me permettra de lui donner des détails au fur et à mesure. Lui parler d'Oppse et Layca en arrivant à l'église, de la hiérarchie devant la tour, ce genre de choses. C'est pas plus mal.

Sinon, pas de soucis pour ta visite guidée. On peut la commencer tout de suite, d'ailleurs, vu l'endroit où on se trouve. Ici, c'est l'agora, tu vois ? Tout le monde se réunit souvent ici, généralement quand nos supérieurs ont des annonces à nous faire ou des missions à nous confier. C'est aussi ici qu'on nous distribue des vivres, histoire qu'on ne crève pas de faim. Tu verras, tu reviendras souvent ici.

Je dépose ma bouteille de vodka sur la table et me lève. La bouteille, je vais l'abandonner ici, même si elle n'est pas vide. J'ai pas envie de me balader avec à travers toute la ville. Elle fera sans doute le bonheur d'un passant. Tant mieux pour le chanceux qui la trouvera. Je l'invite à se lever et à me suivre. C'est un peu ça, mon boulot de Parrain, au fond. Même si cette nana n'a pas été placée sous ma protection, lui expliquer le fonctionnement de ce monde fait partie de mes fonctions. J'dois faire en sorte d'aider les nouveaux à mieux s'intégrer le temps qu'on leur trouve un protecteur officiel.

Si t'as des questions, hésite pas à me les poser.

J'ouvre donc la marche et me dirige vers les rues de la cité.



HRP : je te laisse décider de quelle est notre prochaine destination dans les endroits importants à visiter, genre l'église, la tour, les thermes et tout le tralala... on fera tout dans ce sujet pour ne pas en ouvrir cinquante, par contre, si ça ne te dérange pas x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Boire ou glander, faut-il vraiment choisir ? [Pv Mina]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Boire ou glander, faut-il vraiment choisir ? [Pv Mina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Question] Picole et Colère, un nouveau chapitre?
» Quelle peinture faut il choisir pour sous coucher ?
» Stuff tanque
» Puisqu'il faut boire: Semaine du 7 décembre!
» lao-shan lung guilde quel arme faut-il pour le battre?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ RPs en cours-
Sauter vers: