AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Lun 23 Avr - 3:08

Suite de:
Spoiler:
 


Cela faisait déjà trois jours que Lucy se promenait, traversant toutes sortes de terres. La température avait été clémente, la plupart du temps, mais son approvisionnement en nourriture se faisait de plus en plus difficile. Plusieurs personnes, alliées ou non, avait croisé, de près ou de proche son chemin, mais elle avait sut se tenir à distance. C'était bien ainsi. Un peu d'air pour lui rafraîchir le cerveau, ce n'était pas de mal.

Elle regarda dans sa poche. Il lui restait une pomme et une pièce de métal qu'elle avait matérialisée la veille. À lui seul, ce morceau ne pouvait rien accomplir, mais dans quelques jours, un autre bout de métal s'y ajouter, amenant tranquillement toujours, sa GunBlade de plus en plus près à s'assumer aussi ''Gun''. Lucy releva son regard. Assise sur cette roche, sur la colline, elle voyait au loin le soleil se cacher derrière les cimes, décorant le crépuscule d'un orange doré. La nuit répondait à l'appel, de l'autre côté du ciel. Dans quelques minutes, elle se relèverait afin de continuer sa promenade, principalement nocture. La jeune rebelle sonda les alentours, de tous ses sens, ne détectant rien d'alarmant. Elle s'autorisa une dernière sieste, tentant de compenser ainsi pour sa sous alimentation à venir.
-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~
L'eau de la rivière était douce et rafraîchissante. Elle était plus que ça. C'était son guide routier et touristique. Toutes les eaux finissent à la mer, non? En suivant son écoulement, elle aura peut-être le petit plaisir d'observer un levé de soleil à l'horizon, ce soir même. Lucy continua son chemin, quelques mètres plus loin du cours d'eau, s'assurant ainsi une couverture forestière.

Les heures passèrent... sa pomme aussi. Elle avait toutefois pue récolter ce qu'elle croyait être des racines comestibles. Une étrange petite créature l'avait observée à distance, pendant qu'elle ouvrait le sol. Elle ne semblait pas agressive, la regardant plutôt avec curiosité animal. La rebelle ne lui prêta aucune attention, ce qui ne sembla pas pour autant un problème pour la boule de poil. Elle la suivait, à travers les plantes et les vieilles souches. Si ça n'avait été que ça, elle ne se s'en serait sûrement pas souvenu dans quelques années, mais rien en ce monde de fous n'est exclu de l'emprise de la folie.

Le petit animal s'était arrêté net, puis avait crier trois coups brefs avant de déguerpir vers la rivière. Ses sons eurent le mérite d'attirer l'attention de Lucy, mais certainement pas de le garder bien longtemps. Le sol et l'air transportaient les vibrations de pas, rapides et décisifs. Elle posa sa main sur le manche de son arme, sans dégainer, regardant d'où le son provenait, le même où la mini boule s'était dirigée. Ce n'était pas humanoïde, s'approchait rapidement et directement vers elle. C'était maman qui rappliquait? C'eut été crédible, si ce n'est que maman était couverte d'écailles pointues, transformant sa longue queue en arme à l'allure douloureuse. Elle s'était arrêtée près de Lucy, la regardant intensément, son souffle passant avec force au travers de ses narines. Non, et non. Une seule épée contre ça, c'était un non.

Lucy tenta la fuite, se doutant bien que si cela était son seul plan, elle ne se rendrait pas loin. Ça ne plus pas à cette bestiole, qui se mise à hurler en se lançant à sa pourchasse. Une chance qu'elle était grosse, lourde et munies de petites pattes, nuisant ainsi à son agilité à virer rapidement et zigzaguer entre les arbres comme la guerrière savait le faire. Une chance s'offrit à la jeune fille. Un arbre mort était étalé sur le sol, à quelques mètres d'une petite falaise. Un saut de l'arbre au mur naturel lui permis de parcourir d'un trait le tiers de celui-ci, traçant aussi un sourire sur son visage. S’échapper ainsi avec toute l'adrénaline de l'aventure, c'était plaisant, presque amusant. Elle se dépêcha de montrer, estimant que la créature ne saurait pas grimper sur cette surface rocheuse.

Elle n'avait cependant pas bien calculés les moyens d'attaque de ce prédateur. Elle le compris rapidement, voyant la queue de ce derniers se planter dans le roc, à quelques centimètre de son visage, faisant tomber de plutôt gros morceaux. En se retirant, malgré la tentative d'esquive, la pointe avait abîmer sa joue, laissant couler le liquide rouge sur son visage. Elle ne se découragea pas, escaladant simplement plus rapidement, si son corps le lui permettait. La prochaine attaque par-contre atteint sa cible.

Lucy laissa échapper une plainte douloureuse, sentant le côté de son ventre être déchiré par l'arme de l'animal. Cette même arme qui resta coincée dans une craque. Par réflexe, elle empoigna son épée, balayait à l'aveugle son dos. Elle ne parvint pas à trancher entièrement la queue, mais le résultat était tout de même satisfaisant. Elle fut dégagée, laissant de nouveau la voie libre à Lucy, qui s'empressa de ramasser sa GunBlade. La bestiole quand à elle préférait rager que d'attaquer, pendant les quelques secondes qui permises à la blessée de parcourir suffisamment de distance pour être hors de portée.

La douleur était vive, mais la survie résonnait dans son sang avec d'autant plus de force. Elle rampa au sol, rendue en haut de la falaise, s'écrasant ensuite sur le roc, essoufflée et vidée. Elle porta sa main à sa blessure. Un délicat touché raviva la douleur, alors qu'elle tentait de retenir un cri. Bonne nouvelle, ça ne saignait pas trop. Mauvaises nouvelles, elle n'avait ni bandage, ni le moyen de savoir si ce machin qui l'avait attaquée possédait un venin. Elle ne put qu'espérer, se donnant quelques minutes de pause. Plus longtemps en surplace, elle risquait d'être repérée. Par qui ou quoi, elle s'en fou. Avec difficultés, elle se releva, reprenant sa marche vers la mer. L'eau salée sera une bonne nouvelle.
-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~
L'odeur saline traversait ses narines lui procurant un plaisir semblable à celui de la tarte pour l'enfant. Elle s'étala sur le sable, immergée jusqu'au cou. Sa peau déchirée criait de douleur, mais elle l'ignora. Les dernières traînées lumineuses des étoiles lointaines, la mélodie des vagues se brisant sur la plage et le doux parfum tant attendu lui fit perdre une bonne partie de sa conscience. Ou était-ce cette fièvre qu'elle ne détecta pas.

Quelques heures passèrent. Lorsqu'elle ouvrit les yeux de nouveau, la douleur semblait s'être atténuée, mais s'était vite remplacée par un malaise presque généralisé. Assise... Debout... Ramasser son arme et son sac... C'était un accomplissement de parcourir les quelques mètres la ramenant aux feuillus. Encouragée par le soleil levant, elle fournit un dernier effort pour grimper de quelques branches, dos à la mer, s'y sentant plus en sécurité qu'au sol. Elle referma l’œil, adossée dangereusement sur le tronc.
-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~
Lucy se réveilla en sursaut, agacée de ressentir une faiblesse dans tout son corps et des sueurs froides la recouvrir. Elle jeta un coup d’œil dans son sac, y trouvant avec joie ses racines. Elle en croqua une, presque ravie d'être plus dégoûtée que son estomac. Elle manga cette collation, observant les alentours, se demandant ce qu'elle ferait ensuite.

Son petit repas fut toutefois interrompu. Un des toutous d'Oppse parcourait la plage. Elle la regarda s'approcher, posant sa main sur son arme et se relevant sur la branche. Elle en avait de la chance dans cette malchance. La jeune fille qui marchait semblait totalement ailleurs que sur la plage. Elle ne semblait pas non plus très dangereuse. Écervelée? Elle apparaissait pour la rebelle comme une gamine encore dans les vapes d'une veille mouvementée. L'attaquer semblait déjà plus de l'agression gratuite qu'un acte de guerre, et l'idée ne plaisait pas à la blessée. D'ailleurs, si elle pouvait passer comme ça, sans remarquer sa présence, ça lui rendrait énormément service.

Blessée mais tout de même alerte, elle continua d'observer les moindres mouvements de la jeune fille, remarquant particulièrement l'abus de turquoise. Ce serait un bon camouflage si elle tentait d'imiter de l'eau azure. Elle hésita... Peut-être que de jouer un peu avec cette gamine ne serait pas un mal. D'ailleurs, Lucy n'aimait pas rester là à la surveiller, gardant toujours dans l'esprit la possibilité que c'est un piège. Une apparence dingue pour distraire et baisser sa garde pour finalement la reprendre par derrière, c'était un risque qu'elle ne souhaitait pas prendre. Autant voir de quoi elle était faite maintenant, et être fixée par après. Cette idée était ravissante...

Elle se concentra un moment, prenant une profonde et douloureuse respiration, puis reproduit d'abord la respiration de la bestiole de la veille. Elle attendis un moment encore, voyant l’immobilité de son ennemie, puis rugis férocement, comme lorsqu'on n'aime pas se faire abîmer un membre. *Alors petite boule bleue... Dit moi qui tu es.*


Dernière édition par Lucy le Lun 23 Avr - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Lun 23 Avr - 16:28

Lorsqu’elle avait posé ses pieds sur le sable chaud, une douce chaleur avait envahi Elena. Comme si l’espace d’un instant elle pouvait oublier ses problèmes, et toutes les questions qui se posaient. Mais très vite la réalité l’avait rappelé. Ou était-elle ? Elle se pensait définitivement morte, pourtant elle ne regrettait pas vraiment le monde des humains, elle se rappelait vaguement avoir eu une vie plutôt désagréable malgré le luxe. Elle retenait des prénoms et des têtes…Elle se rappelait notamment d’un père violent, d’une mère absente. D’une fille qui faisait briller la flamme de son être et d’un grand cheval bai dont la présence valait bien toute l’amitié du monde.

Ces souvenirs n’étaient t-ils que fabrication ? Ou étaient-ils réels ? L’idée d’un monde parallèle lui restait encore trop au travers de la gorge, il lui était impossible de le penser pour le moment. Elle se demanda même l’espace d’un instant si elle n’était pas seule ici. Pourtant, elle était capable de saigner et d’avoir mal, ça laissait présager qu’elle pouvait tout ressentir comme si elle était définitivement vivante.

Le fait d’être seule… Elle comprit vite que ce n’était pas le cas en entendant ce grognement, significatif d’un être vivant… Un être fait de chaire et de sang, et en attente du cri, elle n’avait qu’un instinct qui lui disait qu’elle était définitivement devenue une proie en quelques secondes. Elle fixait la forêt épaisse, les buissons sans rien voir, ses yeux se baladaient de long en large alors que son cœur avait brutalement accéléré… Elle sentit sa respiration se saccader, elle avait toujours eu ce problème de crises mais ce n’était pas le moment d’en faire une.

Elle ne ferma pas les yeux, c’était trop dangereux, seulement elle respira a fortes bouffées. Ce n’était pas le moment de paniquer stupidement, mais plutôt de réfléchir. Il fallait bien avouer que face à une bête sauvage elle ne pouvait rien… Se servir de quoi ? Elle n’avait pas une force physique exceptionnelle, elle n’était qu’une jeune femme peut-être un peu fragile physiquement.

Pourtant ses yeux continuaient de chercher quelque chose, quelques secondes passaient comme si elles étaient des années pour la demoiselle qui sentit son souffle s’alourdir. Enfin, elle repéra non loin d’elle quelque chose dans le sable … Il s’agissait de deux dagues, elle resta un instant les yeux surpris, comment put-t-elle les trouver ainsi planter dans le sable à quelques mètres d’elle ? Etaient-elles ici tout à l’heure ? Non elle les auraient surement vus…

Avec prudence elle tourna la tête un instant, puis se décala vers les dagues, c’était bien mince affaire mais selon elle sa seule chance de survie, il faut dire qu’elle se croyait en face d’une bête sauvage et non d’une jeune fille… Elle se retourna l’espace d’une seconde ou deux, elle savait qu’on ne devait pas faire dos à l’ennemi, surtout s’il s’agissait d’un gros félin. Il lui arrivait parfois de regarder des émissions, et on voyait souvent que ces grosses bêtes étaient puissantes… Tigres… Lions… Une fois entre leurs pattes les chances étaient minces.

Pendant ce bref instant, l’œil furtif à travers les buissons pouvait l’apercevoir…S on tatouage sur son épaule… Ce motif représentant le ying et le yang, elle le possédait encore mais ne s’en rendait pas compte elle-même, elle n’avait pas le souvenir d’avoir un tatouage et à cet endroit il lui était impossible de le remarquer à moins de faire dos à un miroir. L’avait-elle vu ? Cette question, Elena ne pouvait pas se le poser en ce moment, elle se croyait prise dans un piège comme un agneau au milieu d’une meute de loup et l’idée lui déplaisait fortement.

Elle empoigna les deux dagues et se remit face au bruit rapidement, quoi ? Mourir ? Se laissait bouffer ? Non elle n’était pas décidée à le faire, bien sûre elle se pensait dans un grand danger, bien sûr elle ne croyait pas réellement en ces chances de survie, mais une chose était claire elle se battrait jusqu’au bout s’il le fallait.

L’idée était peut-être stupide, après tout elle n’avait aucune chance. Elle détestait l’idée du combat et du sang… Elle n’avait jamais aimé la violence, elle qui était si douce et si simple, la voilà dans un monde sauvage sans comprendre le pourquoi du comment.



Qui pourrait comprendre une pareille situation ? J’étais dans mon lit d’hôpital les os brisés, je suis tombée et je me suis retrouvée ici… Ici ? C’est ou ici ? Je n’ai toujours pas de réponses… Je crois que si la bête attaque je n’en aurai jamais…

Réaliste, elle savait qu’aucune solution potable ne s’offrait à elle. Courir ? Elle serait vite rattrapé, surtout dans le terrain de sable plutôt désavantageant pour les grandes courses… Et s’il s’agissait effectivement d’un félin ou d’un animal assez puissant pour courir vite ou attaquer à pleine vitesse comme un gros serpent, elle serait perdue bien vite. De plus, montrer le dos à l’ennemi était une issue fatale, elle s’imaginait déjà embrochée dans la gueule de la bête…

Elle s’imagina également la douleur, un frisson lui parcouru l’échine jusqu'à en faire trembler ses épaules. Elle semblait porter tout le poids du monde sur ses épaules en cet instant. Elle ne pouvait pas non plus se cacher, elle était sur la plage, et lui dans la forêt… L’inverse lui aurait laissé une chance de se tapisser dans un buisson ou même dans un arbre… Mais la elle était à découvert, de plus cette couleur turquoise dans ses longs cheveux ne semblait rien arranger.

Se préparer à un combat semblait le plus probable, la encore ses chances de survies semblaient minces, inexistantes… C’était comme choisir entre plusieurs morts pour elle, et elle commençait à se sentir mal. Finalement elle rattrapa son souffle dans un élan, prise d’un courage et peut-être d’un élan suicidaire dans ses pensées et se rapprocha.

Soudainement elle se dit… Et si elle avait rêvé ? Et si c’était une farce ? Ou un petit animal avec un gros rugissement ? Construit ainsi par la nature pour pouvoir se défendre ? L’idée sembla la rassurer, mais pas pour longtemps…

Mais une bête sauvage aurait déjà attaqué non ?

Bien sûr… Elle ne perdrait pas son temps à jouer. Les animaux quand ils ont faim ont autre chose à faire ?

Tempi.

Elle se jeta littéralement dans la gueule du loup, traversant le buisson tenant ses deux dagues, et si c’était réellement une bête elle aurait peut-être la chance de pouvoir la poignarder à un endroit vital. Sinon tempi, elle souffrirait avant de s’éteindre. Se résoudre à cette fin c’était atroce…

Elle se stoppa net. Elle entrevue la source du bruit… Elle n’aurait jamais imaginé voir quelqu’un de bien plus comparable à elle qu’un gros félin. Elle entrevue une silhouette humaine, très féminine, oui c’était sûrement une femme d’ailleurs. Elle se stoppa net, surprise, une brise vola dans ses longs cheveux turquoises, elle en lâcha presque ses dagues, mais préféra les tenir en main – au cas où- ne quittant pas cette dernière des yeux.

*… C’est une blague ? *

Se dit-elle presque soulagée du résultat… Mais rien n’était gagné, elle pouvait être une ennemi non ?

_Qui... Es-tu?

Dit-elle doucement, encore troublée de cette nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Mar 24 Avr - 0:57

- C'est pas bien de jouer avec les animaux savauges... tu ne savais pas?

Quoi que peu importe ce qu'elle en disait, elle n'était pas mieux placée. Enfin, pour parler, non, pour se battre, si. Une lame si près d'un cou, ça ne devait pas être une joie, pour qui que ce soit en bonne santé mentale.

Elle avait eu l'air si petite et fragile un peu plus tôt, cherchant des yeux la source de bruit, au loin, sur le sable. Fragile et vulnérable, petite proie en détresse. Elle était trop loin pour que l'on puisse lire son visage, ou détecter le moindre signe particulier, mais ce que son corps racontait, c'était immanquable. On devait par contre lui allouer d'avoir eu du courage, pour foncer ainsi tête baissée dans le danger forestier. Quoi que ce n'était pas assez pour se rassurer. Ou bien était-ce de la folie suicidaire, ou bien était-ce aussi un jeu théâtrale, dans quel cas Lucy ne pouvait se permettre de lui proposer la moindre ouverture.

Mais encore, le doute avait habitée la rebelle. De façon indescriptible. Des armes qui n'étaient pas là, était maintenant dans ses mains. Elle s'était retournée, comme inconsciente du danger que cela pouvait représenter. Puis elle s'était arrêtée sec, baissant une garde qu'elle n'était même pas sûre d'avoir devant une guerrière ennemie. L'avait-elle simplement détectée? Tout le monde sentait les auras. Nouveau pantin ne rimait pas exception à la règle, n'était pas synonymes non plus. Cependant, la surprise que ses yeux avaient exprimés en la voyant, perchée sur sa branche... Comme si elle n'avait jamais réalisé sa présence.

Et ses gestes. Chacun d'entre eux dégageaient de l'innocence, de l'inconscience et un peu de maladresse. Avait-elle déjà tenu qu'un simple couteau avant? S'était-elle déjà défendue dans sa vie, de mortelle ou non? Était-elle une si bonne actrice, ou une si jeune combattante, un enfant qui entrait dans un carré de sable qui n'était pas sien?

La situation était devenu trop étrange, ce qui valu, accumulée à sa blessure, une réaction lente. Trop lente. C'est sa voix qui lui rappela se trouver devant une ennemie. La jeune guerrière s'était relevée d'un coup, sautant vers l'arrière puis se posant au sol avec une adresse qui ne manqua pas de demander son dû. Un genou au sol, la main sur le ventre, elle eu un petit gémissement toussé, mais ne s'attarda pas à ces détails. Elle avait déjà dégainé son arme qu'elle présentait déjà au cou de sa presque adversaire, alors qu'elle maintenait une distance sécuritaire de ses dagues. Elle la regarda férocement dans les yeux, alors qu'elle se moquait un peu d'elle, d'une voix rieuse.

Certes, elle n'était pas un animal sauvage. Bonne déduction. Elle pris quelques secondes pour observer encore la jeune fille. Vêtue toute de bleue, voilà ce qui attirait le plus son attention. Cependant, un air de familier se dégageait d'elle. Sa voix, son visage, son allure. Quelque chose, cependant, elle ne le reconnu pas. La fatigue n'y aidait pas, d'autant plus qu'elle lui causait de plus en plus de difficultés. Son souffle était court et se tenir debout devenait tranquillement une souffrance. Lucy devait se retenir de se montrer faible, et surtout, en finir vite, avant que la situation ne se retourne dangereusement contre elle.

- Dépose tes petits jouets, miss turquoise. Tu pourrais blesser quelqu'un tu sais. Et puis tu vas te retourner et faire cinq pas... En comptant à voix haute.

*J'espère que tu sais compter mieux qu'un schtroumpf. Dans tous les cas, je te retire un peu de temps pour penser, à un plan, à des chocobos ou à des trucs existentiels... *

Ce n'était pas l'idée du siècle, mais avec son cœur qui battait avec un chef d’orchestre pitoyable et la brûlure vive qui déchirait son corps entier, toutes méthodes le moindrement honorables, elles s'en serviraient.

-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Mar 24 Avr - 9:02

Ce n’était pas un animal, pourtant Elena avait bien l’impression d’être en face d’une lionne lorsqu’elle vit la réaction de la demoiselle avec une grande finesse. Celle-ci bondit de sa branche avec une facilité déconcertante, ce qui eu pour reflex de faire reculer la turquoise d’un pas avant que celle-ci ne se retrouve avec une arme sur laquelle elle ne pouvait pas mettre un nom près de la gorge. Entre temps, elle avait remarqué la blessure saillante de son interlocutrice.

Elle fixa la lame, un frisson lui parcourue le dos, elle remarqua quelque chose d’étrange… Elle ressentait comme une sensation désagréable, comme si elle était une ennemie naturelle de la jeune fille. Une sorte d’aura… Elena pensa perdre la tête, puis elle se ressaisit… Après tout elle ne connaissait pas encore ce monde bien qu’elle sentait qu’elle n’était pas ici par hasard. Les armes, la réaction de la Rose, tout était significatif d’un combat.

Fallait-il combattre pour survivre ? C’était sûrement une idée du genre. Combattre… Mais pourquoi ? Elle en restait encore sans réponse. La turquoise posa son regard sur sa blessure, longuement sans ne plus penser au reste, sa générosité naturelle lui poussait à s’inquiéter de la personne qui la menaçait de son arme tranchante et impressionnante.

Le regard de la rose était celui d’une furie, à la fois effréné et sauvage. C’était à n’y rien comprendre… Une farce … Sûrement une farce, quoi d’autre ?

- Dépose tes petits jouets, miss turquoise. Tu pourrais blesser quelqu'un tu sais. Et puis tu vas te retourner et faire cinq pas... En comptant à voix haute.

Le ton de la voix de son interlocutrice était autoritaire, pour autant la ‘Pégase’ ne bougea pas d’un pouce. Oui, elle ne le savait pas encore qu’elle pouvait se transformer en cheval ailé. Pour le moment elle ne cherchait qu’une chose…

Ses petits jouets, elle fixa les dagues un instant silencieuse, puis sans en demander plus elle les jeta à terre. Plutôt mourir ici que de blesser gratuitement quelqu’un, pourtant les yeux bleus qui la fixait n’étaient apparemment pas tirés d’affaire. Elle était blessée, une blessure sérieuse et saillante. Elena se mordilla les lèvres en imaginant la douleur qu’elle pouvait ressentir…Douleur atroce surement, qui la prenait entièrement, elle ne pouvait rester de glace ce n’était pas son genre.

Le regard de la Turquoise se radoucit subitement, elle en oublia presque la lame pointée sur sa gorge, elle en oublia l’ordre donné plus tôt par la Rose, celui-ci indiquant d’ailleurs une sorte de sentence avant de mourir. Généralement, quand on se retournait pour faire 5 pas on était deux… Avec une arme, au premier qui aura le reflex de tirer, elle ne ferait pas ses cinq pas, du moins pas dans le sens contraire de la demoiselle. Elle était totalement désarmée maintenant, enfin elle entrouvrit les lèvres et prononça doucement :

_ Vous êtes blessée mademoiselle… Il faut vous soigner une infection pourrait être fatale…

Voilà que la victime voulait sauver son bourreau. Elle cherchait d’ailleurs déjà une solution pour aider la demoiselle, partant dans ses pensées. Puis elle revint à ses yeux en silence. Il lui fallut plusieurs secondes avant de finalement prendre parole :

_ Laisser moi vous aidez…

Dit-elle, elle ne voulait pas éviter une blessure, elle voulait juste aider cette personne. Elle était ainsi, ne supportait pas la douleur, les combats inutiles. Elle ne se sentait pas l’âme d’une ennemie et ne voulait pas l’être de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Mar 24 Avr - 15:19

Lucy ne se sentait pas le cœur à la comédie, mais là était le seul mot qu'elle pouvait mettre pour expliquer cette situation. De la pure folie. Depuis quand on fonce sur les bestioles rugissantes, autant que les jeunes filles blessées? Depuis quand, même écervelé, un nouveau pantin dans ce chaos laisserait tomber ses armes pour soigner une ennemie? Ça ne pouvait être qu'une tentative pour faire baisser la garde à qui serait assez naïf. Il n'y a pas de place pour la pitié entre deux lames adverses.

Mais il fait chaud. De plus en plus chaud. L'air est lourd, trop lourd. Son sang bouille dans ses veines. C'était comme si des épines recouvraient chacun de ses organes, chacun de ses membres, pour tranquillement l'ensevelir sous la douleur et l'engourdissement. Elle ne pouvait pas tomber. Pas ici, pas maintenant.

- RECULE!

Elle pensait l'avoir crier, mais ses sens commençaient à la tromper. Était-ce un chuchotement?

Pourquoi faisait-il si sombre soudainement? Non, il faut garder les yeux ouverts. Elle est encore là, au bout de sa GunBlade. Pourquoi avoir autant de compassion? Son bras était si pesant... Que faisait-elle ici? La mer devait s'être retirée si loin, puisqu'il lui était impossible d'entendre les vagues se briser sur la plage... Pourquoi ne l'attaquait-elle pas directement au lieu d'attendre qu'elle s'évanouisse au sol? Doux, le doux vent qui parcourt ses cheveux, mais trop doux, il ne parvint pas à réduire l'impression de flammes sur sa peau... Qui était-elle? La noirceur se pose encore comme un voile devant ses yeux. Ses veines se glacèrent à cette sensation. Une impression de vide, d'absence de vie.

Lucy tombait. Une sorte de porte, de puit peut-être, s'était ouverte à ses pieds. Elle avait lâché son arme et avait tenté de rattraper le bord avant de s'y engouffrer, mais ça n'avait été qu'un minable échec. La descente se poursuit, dans un mélange de confusion, de peur et d'hallucination. Des bras noirs sortaient des parois rocheuses pour essayer de l'attraper, de l'étriper, de lui faire mal. Où était le fond? Il ne tarda pas trop à se faire sentir. Elle eu l'impression qu'on avait tenté de l’attraper avec un hamac métallique.

La douleur recouvrait son corps entier, mais elle tenta de relever le regard, d'ouvrir ses paupières. Plusieurs personnes se tenaient debout autour d'elle. Des visages anciennement connus, des visages récemment oubliés. Ils lui parlaient. Des insultes peut-être? Ils décrivaient ses erreurs, toutes les reproches qu'ils avaient à lui dire, ne lui laissant aucun répit.

Une fille vint se poser sur elle, plongeant son regard dans le sien. Elle était assise sur la rebelle, mais cette dernière ne put sentir la moindre pression. C'était comme un fantôme qui s'était appuyé sur son corps, étrangement vide de sensations.

- Tu m'as abandonnée...

Elle l'observa, sentant une larme se former sur la coin de son œil.

- Tu es partie après avoir tout pris de moi. Tu m'as torturée. Tu as pris tout ce que tu voulais et tu es partie en bandit!

Non... Non, ce n'était pas ça... Pourquoi se trouvait elle ici? Où étions nous? Lucy était bel et bien morte. Elle ne pouvait pas se trouver là. Pas ici. Elle hallucinait alors? Oui, ce devait être ça. La forêt ne se transformait pas en pièce de réception luxueuse sans préavis. Mais c'était elle, son visage, sa voix. Même après plus de trois ans elle ne pouvait pas l'oubliée.

* Non... ce n'est pas ce que tu penses... J'ai... j'ai voulu venir te voir... te dire...*

- MENTEUSE! Menteuse... Tu l'as toujours été.

* Non...*

Les deux jeunes filles se turent. Quelques secondes s'écoulèrent doucement... Pendant qu'une larme coula sur sa joue. Elle semblait si réelle. Elle l'était, de toutes les façons.


Un tourbillon apparut. Il engouffra tout ce qui était visible, dans un torrent indescriptible. Ce fut de nouveau le néant.

Combien de temps s'était écoulé? Elle n'en avait pas la moindre idée. Une sensation étrange semblait la tirer hors de ce néant, une blessure déchirante sur son ventre. Le son des vagues parvenaient de nouveau à ses oreilles. Un tapis forestier, la retenait au sol. Un rêve? Oui, ce devait être ça. Pourtant, une gouttelette explorait son visage. Ses regrets, pourquoi avaient-ils resurgit ainsi? Pourquoi à ce moment précis?

Une pensée tout autre l'alarma, faisant battre son cœur à vive allure. Elle n'était pas seule. Cette jeune fille ennemie était encore là. Lucy ouvrit les yeux en un sursaut, mais une surprise encore plus grande l'attendait. Un seul mot sortit de sa bouche pour décrire son émotion, lorsqu'elle la vit. En un murmure presque inaudible, comme une larme invisible.

- Lena...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Mar 24 Avr - 16:00

-RECULE !

Son interlocutrice avait hurlé ce mot alors que ses jambes semblaient quitter leurs forces. Non, Elena ne recula pas effectivement, elle avança plutôt, elle dévia la lame, et rattrapa la demoiselle juste avant que son corps ne tombe lourdement sur le sol. Etait-ce la blessure ou l’épuisement qui l’avait mise dans cet état ? Peut-être les deux, elle observa sa blessure saillante, elle se pinça les lèvres, il fallait agir et rapidement.

Sans hésiter elle retira son top turquoise, pour y découvrir un soutient à gorge de la même couleur. Le froid envahi sa peau mais ce n’était pas le moment d’en pleurer. Elle se servit de ce haut pour compresser la blessure et stopper la coulée de sang. Bien sûr, ce n’était pas la meilleure solution, seulement elle n’avait rien sous la main… Pas d’antiseptique, pas de bandage… Elle y pensait fortement pourtant, si fort malgré elle qu’elle put faire apparaître sans trop savoir comment une bande qui était davantage utilisé dans le monde humain pour canaliser un membre foulé par exemple.

Elle se sentit soudainement très fatiguée mais ne lâcha pas l’affaire pour autant, elle préféra comprendre plus tard comment cet objet était apparut, ce n’était pas le moment de se poser milles questions. La demoiselle semblait avoir le sommeil agité, cependant Elena profita de ce fameux sommeil pour replacer le haut de la meilleure façon à pouvoir stopper la coulée de sang, puis elle entoura son ventre de plusieurs tours de bandage histoire de bien faire tenir le tout.

C’était bien mince comme moyen de soin, peut-être même dangereux mais au moins la plaie ne pourrait s’infecter plus pour le moment, il fallait cependant vite trouver un médecin, de quoi désinfecter, soigner et recoudre. Elle posa sa main sous sa tête en voyant que la jeune fille commençait à s’agiter.
Elle replaça bien le vêtement de la demoiselle sur son corps … Il fallait également pour elles deux maintenant qu’elles se trouvent de nouveaux vêtements car le haut d’Elena était maintenant repeint de rouge mélangé au turquoise.

Elle la fixa inquiète, des goutes de sueurs plombaient le front de la demoiselle. Elle utilisa les deux socles de ses dagues pour ramener de l’eau de mer qu’elle déposa doucement sur le front de la jeune fille avec sa main dans le but de la rafraichir sans pour autant lui bruler les yeux.

Enfin, la Rose s’agita encore plus avant d’ouvrir brutalement les yeux, elle semblait surprise, interloquée, choquée. Elena la fixa inquiète, restant bouche bée de sa seule parole.

- Lena...

C’était un murmure à peine audible, presque comme un supplice qui sortait de ses lèvres rosées. Lena… Lena… Les souvenirs se bousculaient dans la tête de la Turquoise. Une seule personne… Une seule personne s’amusait à retirer la première lettre de son prénom et de l’appeler ainsi. Mais tout était encore trop flou, c’était un véritable supplice pour elle de se rappeler d’avant… Pourtant, sans trop comprendre le comment du pourquoi une larme coula sur sa joue venant se glisser lentement sur le cou de la rose. Elle n’eut pas le temps d’en dire plus qu’elle entendit un grognement au loin, des bruissements de feuillage.

Ce n’était pas son interlocutrice cette fois, c’était autre chose. Elena se redressa subitement, elle voulait protéger cette fille à tout prix, laissant guider son instinct, elle attrapa la première chose qui lui tomba sous la main… La gun Blade alors qu’un gros félin sorti des buissons. Il était d’une couleur violette foncée, presque noire mais le soleil en trahissait les reflets. Des yeux jaunes perçants, la gueule grande ouverte, il avait la taille d’un jeune lion, un lion ‘adolescent ‘ mais sa musculature demeurait assez impressionnante.

La bête semblait affamée, sûrement attirée par l’odeur du sang que dégageait Lucy. Elena eu le reflex de l’attaquer en premier, ce qui eu pour don d’énerver la bête, elle se décala ensuite vers la gauche histoire de l’éloigner de la blessée. Le félin se jeta sur elle, la plaquant au sol, elle lâcha la gun blade, et elle gémit quand elle sentit ses griffes se planter dans ses épaules.

Elle se sentit ensuite étrange, tous ses muscles fléchissaient, c’était douloureux. Son corps se transformait, ses muscles s’allongeaient, ses mains se changeaient en quelque chose de plus dur et de plus uni… Sabot ? Elle connaissait cette carrure, et le félin lui sembla soudainement plus petit. Elle se redressa, ses oreilles équidés se plaquèrent contre sa nuque.

Elle avait bien compris sans savoir vraiment comment qu’elle était devenue une jument, non… Une pégase même, elle sentit des étranges ailes repliées sur son dos musclé. Les questions pour plus tard, elle avait maintenant autant davantage sur la bête par sa taille, heureusement que le félin n’était pas encore à sa taille adulte.

Elle se cabra de toute sa hauteur, le félin recula et sauta de nouveau sur elle. Elle se débattit comme une enragée, tenant en équilibre sur ses pattes, galipettes, elle rua à l’aveuglette, finissant par toucher le félin qui avait lentement glissé sur son dos non sans lui laisser des griffures. Celui-ci renonça, le coup de sabot porté dans son ventre le fit boiter en gémissant puis partir loin dans les buissons.

Ses naseaux étaient dilatés, elle revint vers Lucy doucement, en boitant, la tête abaissée par le combat, son corps redevint doucement humain, entourée d’une sorte de robe courte de plume, qu’on pouvait plus qualifier de ‘luisette’. Son corps étaient blessé à divers endroits mais fort heureusement ce n’était que des griffures saillantes mais superficielles, notamment aux épaules et au ventre, elle se força à rester debout, son corps tremblant encore sous le choc du combat…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Jeu 26 Avr - 3:11

Son visage était doux. Doux comme elle l'avait vu la première fois, doux comme quand elle l'avait observé durant de longues heures, doux comme elle l'avait aimé. Ses yeux, inoubliable, leur délicate couleur, tout aussi inchangée, et le même regard, le même au travers duquel elle a appris à voir. Un visage, un regard, un premier amour, ça ne peut pas s'oublier. Le simple appel de son nom semblait avoir percuter son cœur.

Était-ce simplement possible? Elle n'osa pas y croire. Cependant, Lucy n'arrivait pas non plus à imaginer que ce ne puisse pas être celle dont elle avait rêver un instant plus tôt. Tout ce que cela devait impliquer, ce n'était même pas imaginable. Elle était morte alors?

Le regard de la blessée flottait dans le vide. Tant de pensées, elle s'y était perdue pendant quelques instant, n'ayant même pas remarqué qu'une créature sauvage se dressait à elles. Il lui fallu même quelques secondes avant de réaliser la situation et de revenir à la réalité, la seule dont elle était sûre. Une gamine qui ne sait même pas tenir un couteau allait combattre un félin, voilà les faits.

Elle voulu se relever, oubliant complètement qu'elle était trouée du ventre. Son corps, lui, n'avait aucunement oublier le confort de son lit improvisé. Elle devra se contenter d'observer le carnage. Elle n'en avait aucunement l'intention, mais sa vue s'accrocha à un autre détail. Une tâche noire sur son omoplate droite. La jeune femme reposa le visage, ajusta son focus et observa de nouveau. Un frisson lui parcouru le dos, traversant chacun de ses membres. C'était irréel. L'idée que cette jeune fille aie son visage, son allure et surtout ce tatouage qu'elles avaient gardé secret, c'était plus difficile à avaler que d'apparaître dans ce monde délirant.

Puis elle aperçu la bestiole prendre le dessus sur elle. Elle cria, de toutes ses forces, sentant l'adrénaline redresser son corps et expulser sa voix. Elle cria son nom, comme elle seule le faisait, mais sans doutes Elena n'avait plus d'oreilles pour ses mots en ce moment.

Lucy la vit se transformer, se métamorphoser avec beauté pour devenir le plus beau pégase qu'elle avait vu dans sa vie. Avec cette nouvelle puissance acquise, il n'y avait plus de doutes quand au résultat de cet affrontement.

Une pégase qui redevint turquoise... Elle était là, et le félin était ailleurs. Elle, était-ce vraiment elle. Le cœur de Lucy battait douloureusement tant elle avait peur de connaître la réponse. Ses oreilles percevaient même un bourdonnement dû à son sang qui affluait trop vite dans sa tête. Elle était assise, et elle était debout, à quelques mètres d'elle.

Elle avait peur de savoir, mais elle ne pouvait pas ignorer tout ça. D'autant plus qu'elle n'avait rien conservée de son apparence physique de mortelle, elle était la seule à pouvoir se reconnaître.

Son regard se plongea dans le sien. Il semblait encore sous le choc du combat. Elle semblait encore plus fragile que lorsqu'elle avait foncée dans les buissons.

Lucy hésita... Quinze secondes? Trente secondes? Deux minutes? Elle ouvrit la bouche, mais eu toutes les difficultés possibles pour prononcer, retenant les vibrations trop émotives dans sa voix... sa peur, son angoisse, son stress. Tous ses mots s'engouffrèrent dans sa bouche, elle ne put que tout déballer d'un coup.

- Qui es-tu? D'où viens-tu, depuis quand tu es ici? Comment tu es arrivée ici?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Jeu 26 Avr - 16:07

Son corps tremblait malgré elle. C’était son premier combat… Et apparemment vu l’environnement hostile ce ne serait pas le dernier, elle en était certaine. Ce lieu, peut importe de quoi il s’agissait semblait recueillir pas mal de bestioles étranges, elle ne put s’empêcher de penser que ce félin était peut-être comme elle un métamorphe… Mais il serait sûrement redevenu humain en faiblissant comme elle.

Pégase… Elle venait de se transformer en pégase, elle réalisa soudainement la chose, elle qui n’était qu’une simple humaine sans histoire il y a encore quelques heures venait de se transformer en un cheval ailé, chose qui n’existait pas dans le monde d’où elle venait.
Tout se bousculait dans sa tête…

A chaque respiration son corps reprenait doucement, conçus par diverses douleurs du moment, à chaque expiration il tremblait de plus belle, comme si elle venait de faire un grave accident. Sa tête tournait, elle se reprit doucement, posant sa main droite sur un arbre pour se maintenir, elle releva la tête et croisa son regard…. Le sien était perdu, celui de son interlocutrice l’était tout autant. Les secondes, les minutes passèrent, comme des centièmes de seconde pour Elena tant elle avait du mal à récupérer de cet affrontement. Le physique mais aussi le psychologique étaient touchés.

Finalement, la Rose prit parole, sa voix était tremblante, vibrante et émue, celle d’Elena si elle voulait bien sortir en aurait sûrement le même ton.

- Qui es-tu? D'où viens-tu, depuis quand tu es ici? Comment tu es arrivée ici?

Ces quatre questions s’enchainaient dans la tête d’Elena comme si elle venait de tomber devant un professeur lui posant des questions d’un cours dont elle ne connaissait rien. Elle finit par remettre de l’ordre, sur le coup du choc tout lui semblait difficile, elle voyait un peu flou il fallait le dire, se calmer… Il fallait qu’elle se calme.

Elle ferma les yeux quelques minutes, se remémorant les questions dans sa tête, leur donnant le sens, construisant ses réponses, elle finit par les rouvrir et les posa dans les yeux de la Rose, ce regard… Elle en connaissait l’expression, son cœur se serrait malgré elle, elle ouvrit doucement la bouche :

_ Je crois que je… M’appelle Elena…

Oui elle croyait, elle n’était pas sûre, parce qu’elle ne savait plus croire actuellement, déboussolée était le mot. Tous ces souvenirs, étaient-ils réels ? Venait-elle de naître comme dans un de ses mangas trop irréel aux histoires loufoques ? Nan… Trop de souvenirs, trop de précisions, c’était ce monde qui ne suivait pas son rythme.

_ Je viens de… Pas d’ici non… D’ailleurs… Un autre pays… ? Un autre monde ? Je n’en sais rien… J’étais sur un lit d’hôpital hier encore et j’ai… Je suis tombée et… Plus rien.

C’était un peu léger comme explication mais dans la plus grande des honnêtetés elle n’en savait pas plus. Elle reprit doucement sa respiration quittant ses yeux, manquant de tomber sous les tremblements, ce n’était pas le moment de rentrer en crise, elle se calma.

_ Ton regard… J’ai déjà vu… Ton regard….

Dit-elle, le physique même de cette personne lui était inconnue. Pas de fille grande aux cheveux rosés et aux yeux bleus… mais, ce regard si étrange, elle était persuadée d’être la seule à le connaitre. Le sang de ses blessures coulait lentement sur son corps, elle regarda sa robe de plume légèrement tâchée de ce même rouge.

_ Dit moi… Tout à l’heure… Tu m’as appelé… Lena… Et je suis persuadée que… Une seule personne pouvait m’appeler ainsi…

Elle posa une main sur son crâne, tout se bousculait dans sa tête, c’était infernal. Elle retomba dans ses yeux finalement, les siens c'étaient adoucis oubliant un instant la violence précédente qui martyrisait encore son corps. Elle voulut alors se convaincre de quelque chose, que c’était bien elle…

_ Et toi… Qui es-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Jeu 26 Avr - 20:31

Lucy avait l'impression que son cœur avait décidé d'arrêter de battre durant les quelques minutes qu'il fallut à la jeune fille pour répondre. Il la torturait, dans un mélange d'appréhensions sadiques. Elle aurait voulu extraire les informations elle même, de force, sans attendre. Elle aurait voulu les savoir instinctivement ou par défaut, comme un grand manitou qui aurait lui même placé les pièces dans un jeu. Elle aurait préféré savoir déjà, ou ne jamais avoir à se poser la question. Elle n'arrivait pas à se décider quand à ce qui lui ferait le plus plaisir. Que ce soit Lena, son ennemie, ou que ce soit n'importe qui, et que Lena soit encore sauve et en vie.

Une pensée traversa alors son esprit en un bref éclair. Et si ce n'était pas elle... Si ce n'était pas cette personne, elle ferait face à une adversaire beaucoup trop gentille pour son environnement. Elle pourrait difficilement abandonner cette jeune fille, mais n'aurait aucunement l'envie de la protéger non plus. Si ce n'était pas son amour de mortel devant elle, elle n'aurait pas à s'expliquer à elle, ni à voir la peine dans son regard suite à ce qu'elle a dû considérer une sorte d'abandon. Mais si c'était elle... Que dire? Que faire? Il est vrai que son corps n'était plus le même qu'avant, mais quelques simples mots suffiraient à la convaincre de qui elle est vraiment. Qu'allait-elle lui dire? Serait-elle heureuse de la voir? Comment arriverait-elle à s'expliquer? Toutes ses pensées ce bousculèrent dans sa tête, mais l'une encore refit surface, glaçant son sang, créant un frisson plus que désagréable en elle.

Elle appartient à Oppse...

Comment serait-il simplement possible de retrouver ne serait-ce que le désir d'être ensemble d'autrefois? Comment accepter d'avoir leur cœurs déchirés par ses deux factions opposées? Était-ce seulement souhaitable pour l'une ou l'autre de savoir qu'elles étaient autrefois amantes et aujourd'hui adversaires? Certes, une relation cachée serait imaginable, mais Lucy ne voulu pas se résoudre à cette option.

La rebelle ferma les yeux, se disant qu'elle devait s'être trompée, et que tout ça n'était rien. Elle souhaita, au plus profond d'elle même qu'il ne s'agisse que d'une petite écervelée ayant emprunté quelques traits similaires à elle.

- Je crois que je… M'appelle Elena…

Ces mots eurent l'effet d'une scie qui traversait son corps en entier. Une lueur d'espoir venait de s'éteindre. C'était elle, uniquement elle. Ça ne pouvait plus être quelqu'un d'autre. Que faire maintenant? Que dire maintenant?

Un envie de pleurer s'installa. Elle refusa de pleurer. Elle se retint, malgré la boule engouffrée dans sa gorge. Le frisson d'un peu plus tôt était devenue chaleur étouffante. Son cœur était glacée, mais elle avait mal, de toutes les façons.

Lucy pris une grande inspiration, tentant de calmer ses pensées et son corps. Elle ne voulait ni pleurer, ni être malade, et autant d'agitation en elle ne lui donnait que ces envies. Vide... Voilà tout ce que la jeune fille voulait. Du vide et l'absence de temps. Elle ne voulait pas affronter la réalité. Pas celle-là. Aucun avenir ne lui semblait heureux à présent. Elle ne voyait rien qui pourrait apaiser son âme.

- Je viens de... Pas d’ici non... D’ailleurs... Un autre pays... ? Un autre monde ? Je n’en sais rien... J’étais sur un lit d’hôpital hier encore et j’ai... Je suis tombée et... Plus rien.

Le son de sa voix lui rappela où elle se trouvait. Elle n'avait pas capté une partie de ce qu'elle avait dit, mais une autre pensée vint troubler son calme de nouveau. Elle ne savait ni où elle était, ni d'où elle arrivait. Cela ne pouvait que confirmer une hypothèse et laisser présager une autre. Elle ne sait pas où elle est. Par conséquent, elle vient tout juste d'arriver et n'a pas été informée sur ce monde. Parcontre, elle ne sait pas d'où elle vient, et donc ne se souvient fort probablement plus d'elle.

Ne se souvient plus de moi...

L'esprit de Lucy était vide. Seuls ces mots résonnaient dans celui-ci. L'air semblait froid. Il refroidissait. C'était rassurant, de ressentir le vent sur sa peau. Elle se rappela seulement maintenant de l'entaille dans son ventre. La blessure était douloureuse, mais elle n'en souffrait pas.

- Ton regard... J’ai déjà vu... Ton regard... Dit moi. Tout à l’heure... Tu m’as appelé... Lena... Et je suis persuadée que... Une seule personne pouvait m’appeler ainsi... Et toi... Qui es-tu ?

Elle écouta chacune de ses paroles, sans prononcer un mot, sans les considérer. C'était sans importance. Elle n'y croyait plus, et ne voulait pas y croire. C'était trop effrayant. Ça lui faisait trop mal. Une larme fraîche glissa sur sa joue, mais elle n'était pas la sienne. Une autre vint se poser sur sa jambe. Doucement, une délicate mélodie pluviale s'éleva dans la forêt. Rebondissant sur un tambour de feuille, les gouttelettes exploraient le tapis feuillus tranquillement, dans une averse loin d'être tropicale.

Lucy voulu savourer celle-ci, tout ignorer le reste. Trop de doutes, de questions et d'incertitudes s'étaient refoulés en elle pour qu'elle ne veule y penser. Elle resta ainsi assise de longue minute, observant le paysage, fuyant du regard de son interlocutrice.

Un cri d'oiseau exotique résonna entre les branches et les arbres. Il chantait pour la pluie, mais semblait aussi chanter pour lui dire de parler. De faire face à la réalité, comme elle se présentait à elle. De la reconnaître si elle ne peut l'accepter.

Ses yeux s'ouvrèrent. La turquoise était là, attendant sa réponse. Elle aussi l'attendait.

- Je... euh...

Pourquoi ouvrir la bouche si c'est pour bégayer et ne rien dire? Elle se tut de nouveau, formulant une idée. Que voulait-elle en ce moment? Fuir. Ne pas être blessée, et ne pas la blesser elle, pas d'avantage. Le moyen le plus simple, c'est bien sûre de ne jamais avoir existé.

- Je me nomme Akila... Désolée de t'avoir confuse, je pensais à ma mère défunte. J'ai rêvée d'elle dans ma propre confusion...

Oui... Mentir. Voilà sa porte de sortie. Elle avait utilisé son énergie afin de modifier sa voix légèrement, la rendant un peu plus aiguë et en forçant celle-ci à sembler neutre et sincère. Elle ne lui céda pas le temps pour réfléchir et remettre en doutes sa personne. Elle enchaîna, mots après mots, sans même entendre ou ressentir son environnement. Si elle chuchotait ou ne parlait qu'à voix basse, elle ne distinguait aucun son de sa bouche et continuait ininterrompue son discours de mensonges...

- Je suppose que tu viens d'arriver ici. C'est très simple ici, tu as un pouvoir, soit, dans ton cas, de te transformer en pégase, et tu appartiens à l'une ou l'autre des divinités. Tu vois? Notre aura en est un indicateur... Je suis avec Layca, et tu es avec Oppse. Ça fait donc de nous des adversaires. Pourquoi ce devrait être ainsi? Ne pourrions nous pas être ensemble, liées par nos cœur? Tu ferais donc mieux de partir avant que je n'accumule assez de forces pour t'achever... T'achever? Non... Je ne le veux pas... Si tu marches dans cette direction, tu pourras trouver des alliés. Mais je ne veux pas que tu partes... Il vaudrait mieux d'ailleurs que tu ne parles pas de notre rencontre, sans quoi tu t'attirerais des problèmes avec tes élus.

C'était simple. Elle n'avait qu'à parler! Il ne lui suffisait que de prononcer ses paroles et la forcer à partir! C'était pour le mieux, il n'y avait rien de mieux pour la protéger...

Alors pourquoi une boule douloureuse se formait de nouveau en elle? Pourquoi avait-elle envie de tomber dans ses bras et d'éclater en sanglots? Pourquoi ce sourire était-il tant dénudé de sincérité?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Ven 27 Avr - 18:09

Elle disait s’appeler Akila, un grand vide s’installa autour d’elles. Elle cherchait des excuses incohérentes, comment pouvez t-on confondre une personne avec de longs cheveux turquoise avec une autre ? Et ce n’était pas tout… Les indices étaient multiples, Elena s’évada un instant. Elle n’écoutait presque plus ses paroles, elle savait que le fond n’était pas réel c’était comme écouter un enfant raconter un mensonge, on voyait dans son regard qu’il ne savait pas mentir.

Non maman, ce n’est pas moi qui ai mangé le chocolat ~

- Je suppose que tu viens d'arriver ici. C'est très simple ici, tu as un pouvoir, soit, dans ton cas, de te transformer en pégase, et tu appartiens à l'une ou l'autre des divinités. Tu vois? Notre aura en est un indicateur... Je suis avec Layca, et tu es avec Oppse. Ça fait donc de nous des adversaires. Tu ferais donc mieux de partir avant que je n'accumule assez de forces pour t'achever... Si tu marches dans cette direction, tu pourras trouver des alliés. … Il vaudrait mieux d'ailleurs que tu ne parles pas de notre rencontre, sans quoi tu t'attirerais des problèmes avec tes élus

Elle était encore confuse de se rappeler d’une personne en particulier… Personne qui n’avait pas le même physique. Mais ce regard… Cette expression, elle était unique. Un frisson lui parcourra l’échine

*Elle n’est… Pas partie… Elle est là… Elle est là…À quelques mètres, en face de moi, est-ce que je rêve ? Je deviens folle ? *

L’idée était stupide, mais tout était étrange ici… Elle voulait y croire, c’était elle, c’était elle… Son cœur s’en contenta.

Tu mens comme tu respires.

Flash back – écrit à la première personne [autorisation de Lucy pour ‘jouer’ son personnage durant cette scène]

Ça fait 30 minutes que j’attends dans le près, le licol à la main, regardant au loin mon beau cheval bai que je viens de lâcher. Il se défoule, part dans un galop effréné… Il y a quelques temps encore je n’étais que la seule humaine à pouvoir pénétrer son près, aujourd’hui ce petit recueil de pommier et d’herbe fraiche peut accueillir deux humains… Ou plutôt deux humaines.

*En retard ? Ce n’est pas son genre… *

Enfin, j’entends le bruit de pas brouillé par l’herbe haute. Je tourne la tête, elle est là… Un sourire s’affiche sur mon visage, pas sur le sien, elle est froide, maussade, je n’aime pas ça je dois l’avouer, mon cœur se pince. Un problème ? Peut-être. Je m’approche d’elle, elle est adossée à un arbre, je n’ai pas le temps de m’approcher plus que quelques mètres, elle prend parole.

_ Je me dois d’être honnête avec toi, tu es naïve, désolée de te le dire… J’ai profitée de toi… il n'y a jamais eu quoi que ce soit entre nous, . Tu n’es qu’une fille parmi tant d’autres… Trop innocente, trop gentille, et moi je n’ai pas besoin d’une gamine… et moi je n'ai pas envie d'être avec une gamine … Tu n’étais qu’un jeu pour moi, et je me suis lassée de ce jeu… Et je…

_ MENTEUSE

Je l’ai coupée en pleine inspiration sans doute. Mon cœur ne me fait pas mal, ma conscience est paisible. Parce que je sais, je sais que tout ceci n’est qu’un masque caché… Lucy, ma douce Lucy, as-tu toujours autant besoin de t’inquiéter pour nous ? Ne pouvons-nous pas comme Histoire [son cheval] courir paisiblement comme des enfants dans la plus grande naïveté ? Passer un bon moment ? Je ne suis pas décidée à le briser, désolée.

Son regard est perplexe, je me rapproche d’elle sans peur.

_ Tu es tellement innocente lorsque tu joues la comédie… Ton regard reste froid, neutre… Pourtant tu sais bien que j’ai raison… C’est inutile de mentir… Tu le sais très bien, les autres ? Je m’en fou ! C’est toi qui me porte… Je connais ton point faible ... chérie.

Je m’approche plus rapidement d’elle, callant son visage entre mes deux mains, la forçant à ma regarder, j’attrape ses lèvres en les mêlant aux miennes dans un tendre baiser. Parfois, les gestes parlent mieux que les mots. Elle froisse mon vêtement de sa main, mais sans me repousser, puis calle son visage dans mon cou, elle pleure, je caresse ses longs cheveux blonds… Je l’enlace… Les secondes passent… Elle finit par m’enlacer également… J’avais raison, je te connais trop Lucy…

_ Ne me mens plus, n’ai plus peur des autres, on n’est plus fortes que ça…
_ Je voulais te protéger… Que tu ne souffres pas... Pas de peine...
_ Tant que tu protèges mon cœur je n’en aurais pas de peine…

Elle s’excusa d’un geste de la tête… Paraissant si innocente…

Je n’oublierai jamais ton regard.

Fin Flash Back – Retour à la troisième personne.

Bien sûr elle ne se rappelait pas exactement de tout, ce serait sûrement trop beau. Mais elle se souvenait de son regard, de ses paroles, elle se revoyait lui dire ‘ menteuse’, en hurlant à pleins poumons, coupant sa phrase insensée.

Oui cette fille avait les cheveux roses, les yeux bleus, elle avait un visage inconnu. Mais… Quelque chose la trahissait… Ses bijoux, elle remarqua ses bijoux… Oui, c’était bien ceux qu’elle portait… Elle jouait souvent avec ses bracelets de bras dans un passé qui lui semblait avoir duré 100 ans… Elle était persuadée, c’était elle… Elle retenue une boule dans sa gorge, et coupa son élan.

-Menteuse…

C’était un murmure, non Elena… Pas un murmure, fait sortir ta voix. Elle se laissa guider par son instinct.

-MENTEUSE !

Tu te souviens… ?

Elle la fixa dans les yeux, elle se rapprocha soudainement profitant de la surprise, sa main tremblait mais elle n’hésita pas à empoigner le bras de la rose, mettant en évidence ses bracelets. Elle reproduit un geste de l’époque en glissant son doigt sur son préféré.

… Son corps tremblait… La pluie ruisselait lentement sur elle, sur ses blessures, nettoyant le sang qui devenait rosé en se mélangeant à l’eau. Sa luisette de plume était très agréable, mais loin d’être suffisante pour la couvrir. Elle était toujours pied nus… Pourtant, elle se moquait de son état actuel physique, elle continuait de la fixer dans les yeux.

-Et alors ? Tu as encore des excuses… ?

Demanda t-elle, sa voix tremblant soudainement, une gorge se formant lentement dans sa gorge.

Dis-moi que c’est toi, que ce n’est pas un rêve. Prend moi dans tes bras, pleure si tu le veux. Ne nous abandonnons plus… Je n’en survivrais pas…

Dis-moi que c’est toi…
Dis-moi que c’est toi…
Dis-moi que c’est toi…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Ven 27 Avr - 22:04


- MENTEUSE!

Son regard se figea, sa bouche fermée par la surprise la forçant à se taire. La rebelle l'observa, étonnée. Elle pourtant, n'affichait plus le même regard. Elle n'était plus la gamine perdue d'un instant plus tôt. Ce n'était plus Elena, la jeune pégase déboussolée, mais bien Lena, celle qu'elle a connue.

Lucy ne réagit pas lorsqu'elle pris son bras, et regarda chacun de ses gestes, chacune de ses expressions. Elle semblait se remémorer tranquillement mais sûrement. Peut-être n'était-elle pas si amnésique, et qu'elle ne l'avait pas faite disparaître de son esprit lorsqu'elles se sont quittées. Peut-être était-ce plus instinctif. Comme si le corps avait gardé en mémoire le souvenir de leurs touchés, de leurs paroles, de leurs présences.

- Et alors ? Tu as encore des excuses...?

Son impulsion était terminée et déjà les émotions reprenaient sur sa voix et son air. Ce n'était pas une interrogation, mais une supplication. Lucy le compris.

Que devait-elle y répondre?

Elle détacha son regard du sien. Son cœur battait d'un rythme douloureux, tant elle avait envie de pleurer, de la prendre dans ses bras, mais aussi de se réjouir de leur réunion, pour ensuite maudire ce que Tête de Peluche leurs avaient imposées comme sort. Que faire? Serait-ce vraiment bien pour elle de savoir qui elle était réellement?

Était-il simplement trop tard pour se poser ce genre de question? Rejeter sa propre existence maintenant, pour y avoir cru, cela lui ouvrirait une plaie passée et y enfoncerait un couteau que l'on retournerait et retournerait avec un plaisir sadique. De s'avouer, elle saura au moins apaiser cette vieille cicatrice, comme un doux baume... Et peut-être, un jour, quand le soleil reviendra, il leur sera donné de se revoir et, ne serait-ce que pour 15 minutes, de s'aimer comme jadis, comme les enfants innocentes et non-initiées aux malheurs de la vie.

Une larme glissa hors de son contrôle, se mêlant à la pluie sur son visage. Les gouttelettes avaient repris leur mélodie. Elles ne l'avait jamais cessé, mais n'avaient plus d'oreilles à enchanter.

Lucy regarda vers le ciel. Sa vue était inévitablement obstruée par l'intempérie et les grandes feuilles, s'étendant sur plusieurs étages de branches. Elle inspira un grand coup, retenant son souffle pour aérer son esprit. Il faisait froid, mais elle se sentait bien, son corps dégageant beaucoup de chaleur, comme d'habitude. Ça ne devait pas être le cas de la turquoise-emplumée, d'autant plus qu'elle manquait de vêtements.

La rebelle reposa son regard sur elle, puis sur ses plaies. Ce n'était rien de grave en tant que blessure, mais d'autant plus de potentiel foyer d'infections. Elle se rappela sa propre blessure, et vit que le haut de Lena y était. C'était déjà moins douloureux. Elle retira le vêtements, voyant que la cicatrisation semblait se faire sans trop d'entraves. Elle tendit à la pégase ce qui lui appartenait, chuchotant doucement, ne la regardant pas directement.

- Merci... et...

Elle hésita longuement, n'osant pas la regarder droit dans les yeux. Son calme s'évanouit de nouveau,
mais elle continua d'insister et d'abuser sur la retenue.

- Je... Je ne suis pas... Je...

* À quoi bon? Rendue là où nous en sommes...*

Elle s'avança d'un trait vers Lena, agrippa en enlaçant ses bras autours de son corps, puis cédat aux larmes et aux regrets.

- Je suis désolée Lena! Je suis désolée désolée désolée désoée... Pardonne moi...

Elle s'accrocha à elle comme elle ne s'accroche à personne d'autre. Elle n'était plus entièrement la même physiquement, mais elle se senti dans ses bras, comme si elles avaient rajeuni à leur seize ans. Elle était bien, elle ne retenu plus ses larmes...

Lena... Je t'aime...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Sam 28 Avr - 10:57

Dis-moi que c’est toi.

Elle se souvenait de son caractère bien trempé, rien ne semblait à l’époque pouvoir les atteindre. Ni les regards, ni les insultes, ni les mots déplacés, même pas les coups, elles étaient intouchables. Si Elena était devenu ainsi, si elle avait enfin pu sourire sincèrement après de longues années à se lamenter entre ses quatre murs de luxes davantage semblables à une prison… C’était grâce à elle. Uniquement à elle…

Elles étaient deux, mais elles formaient une seule force, tel le Ying et le Yang, symbole de leurs tatouages… Maintenant uniquement le sien elle supposait, si Lucy avait pu changer de corps elle n’aurait pas gardé les marques physiques de son passé…

Tout à coup rien ne lui semblait impossible, elle venait d’arriver et déjà elle en avait vu des choses étranges… Alors tout était semblable, l’idée même simple de croire aux stupidités de la vie humaine comme le Lapin de Pâques ou encore le Père Noël lui semblai soudainement avoir une cohérence dans ce monde. N’exagérons rien, elle savait que rien de tel n’existait mais il y avait dans cet endroit des choses encore plus étranges que ça.

Des bêtes indescriptibles, des gens avec des pouvoirs… Une guerre entre deux divinités, tout cela était bien égoïste, les guerres ne menaient à rien, elle le savait et elle n’était pas encore prête à s’y résoudre.

*Même les divinités n’y comprennent rien… C’est bien lamentable *

Pensa-t-elle un instant, son regard se plongeant dans le sien. Elle venait de la surprendre une fois de plus. Elle remarqua cette larme qui coula de sa joue, elle sortie de son œil, ce n’était pas la pluie, elle pouvait ressentir son émotion, tristesse et mélange de joie, on ne pouvait plus en dire…C’était trop étrange, mais Elena était semble-t-il dans le même état, retenant difficilement les émotions qui la submergeait actuellement.

Lucy quitta un instant son regard, elle regarda le ciel, respirant fort comme pour se soulager, elle en profita pour faire de même… Les longues griffures ensanglantées picotaient et elle chercha un moyen de penser à autre chose. Elle passa sa main sur sa robe de plume, si douce et agréable, si seulement elle avait pu se former en des vêtements un peu plus importants…

- Merci... et...

La turquoise ouvrit soudainement les yeux. Elle c’était évadée un instant et constata que Lucy lui rendait le haut turquoise qu’elle avait utilisé plus tôt pour la soigné, il était incrusté de sang. Pourrait-elle en faire quelque chose ? Oui sûrement, la pluie commençait déjà à le nettoyer un peu… Mais il en faudrait plus. Elle secoua la tête puis l’attrapa à peine pour le déposer du côté, ce n’était pas le sujet du moment..

- Je... Je ne suis pas... Je...
*Ne te dévie pas…. *


Soudainement, Lucy agrippa Elena en l’enlaçant avec force mais également avec douceur. Elle la sentit alors pleurer doucement, la turquoise ferma les yeux en l’enlaçant à son tour avec tendresse, caressant lentement son dos de sa main, l’air de dire ‘ ça va aller ‘. Elle céda également aux larmes, plus silencieuses mais elles étaient présentes, et coulées lentement au rythme de la pluie sur ses joues.

- Je suis désolée Lena! Je suis désolée désolée désolée désolée... Pardonne moi...

Elle calla sa tête dans son cou la serrant encore plus. Sa nouvelle apparence était grande mais elle se sentait bien, en protection, elle pu se souvenir un instant de ses longues soirées passaient dans ses bras, parfois en pleine nature à contemplera la beauté de celle-ci callée contre son corps chaud… Même sous la pluie, même malgré ses blessures elle put encore ressentir sur les quelques bouts de peau en liberté de Lucy sa chaleur.

_ Ne t’excuse pas…. Tu n’y es pour rien… Je ne t’en veux pas… Nous sommes là maintenant… rien que toutes les deux… Juste nous…

Dit-elle dans un presque murmure, sa voix tremblante, trop d’émotions mais ce n’était pas forcement une mauvaise chose. Elle se retira doucement mais garda ses mains sur ses hanches comme pour ne pas se séparer d’elle, elle la fixa doucement dans les yeux, ses jolis yeux azurs complètement embués de larmes actuellement.

Ce changement d’apparence ne la dérangeait pas, elle était toujours aussi belle et gracieuse qu’avant… Mais ce n’était pas de parler d’un physique, bien qu’elle était ravissante il fallait le dire, mais bien du mental, elle l’aurait aimé même si elle eu une apparence moins délicate et agréable. Elle l’aimait, elle, et c’était tout, et personne ne pourrait lui prendre cela. Plutôt mourir… Que de se battre contre elle.

Sa main droite caressa son visage doucement, venant en découvrir les nouveaux traits, puis son doigt s’arrêta délicatement sur ses lèvres, douces et agréables. Elle la fixa un instant dans les yeux, une autre partie de son corps avait envie de pouvoir profiter de la douceur de celle-ci.

Elle n’écouta que son cœur et ses envies, c’est les larmes aux yeux, fermant ceux-ci qu’elle approcha ses lèvres des siennes pour combler la distance qui la pesait trop.

Embrassons-nous, oublions-nous, aimons-nous. Quoi de plus simple… ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Mer 2 Mai - 4:08

Soft... So soft... An unforgettable softness I once have love, cherish...
One you can not loose the feeling of, even if you loose the sight of it.
*



Le confort d'un câlin, le réconfort de la présence humaine... Une image désillusionnée de que représentait pour Lucy ce moment, plus précieux que tous ceux qu'elle ait eu depuis des années. Elle n'avait jamais cru ni espéré que ce jour vienne.

Sa voix, si délicate, sincère et émotionnelle... Elle avait ce quelque chose qui rendait à la situation un petit aspect enchanteur. Des mots doux, des paroles qui rassure et apaisent. Elle les entendait, comme elle les prononçait, mais n'en entendit pas le sens, seulement le message. De l'amour, si simplement...

Lorsque Lena se retira, elle contempla son visage, réciproquement. Si elle ne savait distinguer les larmes, elle savait reconnaître les yeux de son émotion, de ses émotions qui se bousculent entre elles. Les yeux de la rebelle ne devait sûrement pas en être très différents... Elle vit sa main venir à elle, comme répondant à un appel, glissant sur ses joues. Son cœur chavira un instant, manquant au rythme, se réjouissant comme elle de ce toucher. Lucy leva sa main gauche, la déposant délicatement sur la sienne pour glisser ses doigts entre les siens, fermant les yeux pour ne savourer qu'un sens à la fois. Elle sentit ses doigts glisser sur ses lèvres, puis rouvrit les yeux. Il ne faisait pas de doute que chacune désirait;a cet instant la même chose. Ses paupières se refermèrent de nouveau et elle n'eut pas à attendre...

Comment simplement croire qu'elle était en présence d'une ennemie... Une guerre, des divinités, des armes et des techniques, si facilement oubliées en cet instant. Soft... De la pluie, du tonnerre... les quelques artifices naturels qui s'éclataient dans le ciel... Était-ce simplement réel? Qu'une éclaire lui tombe sur le crane à l'instant, elle ne retirera rien à ce moment. So soft... Avaient-elles été si loin l'une de l'autre pendant tout ce temps? Des villes, des frontières... Puis finalement des lunes plus loin, elles se retrouvent pour partager leur amour, leurs émotions en un baisé... Aucun rêve ne sait se comparer cela...

Aucun rêve... Rêve...

À la pensée de ce mot, Lucy se retira. Se dégagea peut-être même, comme pour interrompre ce qui n'était pas encore prêt à être terminé... Elle retourna son visage, au maximum de ses articulations, fermant ses yeux,exprimant du visage une douleur plus émotionnelle que physique.

Pendant des mois et des mois, elle a rêvé de Elena, la voyant devant elle, en peine, en souffrance, fâchée comme il lui était rare voir impossible. Parfois sereine, portant un masque pour cacher des envies de torture et de vengeance. Lucy s'en est voulue pendant longtemps, de ce qui n'était pourtant pas de sa capacité à modifier. Mais la douleur restait, les mots tels que ''traître'', ''menteuse'' ou ''lâche'' résonnaient sans cesse dans sa tête, durant longtemps. Jusqu'à ce qu'elle réapprenne à vivre dans ce monde de fous. Cependant, elle ne s'était jamais pardonnée de ne pas avoir pu la revoir une dernière fois, de s'expliquer convenablement et de s'excuser.

Mais elle n'est pas un montre...

Ce n'était pas Lena dans son rêve, mais bien ses regrets. Elle ne le réalisa qu'à cet instant, repensant au fait qu'elle était à côté d'elle, lui ayant dit de ne pas s'excuser... Non, la turquoise était douce, compréhensive et pacifique... Jamais elle ne l'aurait forcée à se culpabiliser ainsi. D'avoir pu ne serait-ce qu'un seul instant avoir oublié cela, de ne pas l'avoir pris une seule fois en considération, c'était lamentable de sa part, même honteux. Et elle prétendait pour elle même la connaître...

La rose respira profondément, reprenant ses esprits autant que possible. Elle venait de fuir le bisou de réunions pour se cacher dans ses pensées, laissant sa douce seule, incapable de savoir pourquoi elle était rejetée. Peut-être se douterait-elle, mais ce n'était pas une excuse.

- Désolée pour ça... J'ai... Besoin... D'un peu de temps... s'il te plaît...

C'était de bien minces explications... Elle ne savait même pas ce que le regard de la pégase affichait. Le questionnement? Le doute? La peur? La douleur? ...la compassion...?

Qu'en dira-t'elle, qu'en pensera-t'elle? Lucy n'en savait rien, mais de tenter de formuler de belles phrase serait inutile.

- Écoute-moi... S'il te plait... Je... Je ne sais pas... Inspiration... Expiration... Inspiration... * Ca va aller... * Je n'ai pas voulu que ça se passe ainsi... J'ai essayé de m'en sortir et de pouvoir t'appeler ou te rencontrer je sais pas, n'importe quoi... C'était impossible. Et je ne pouvais rien y faire. C'était contre mon gré... C'était pas une histoire de natation... Je... C'est...

Lucy serra la mâchoire, emprise par le regret et la haine... Comment pouvait-elle raconter ce qui s'était passé? Ainsi, d'un seul coup, après plus de trois ans? Déballer tout ainsi sans même l'écouter une seule seconde? Ce n'était pas de toute délicatesse...

Que f'aire d'autre? Prendre le temps, impossible...

C'était en vain. D'un seul coup, d'un trait. Directement et sans détour. C'était beaucoup, mais Lena saurait lui pardonner de ne penser qu'à lui raconter cela en ce moment... sûrement...

Elle lui expliqua chaque événement, l'un après l'autre, sans pour autant oser retourner son visage...

Elle raocnta comment elles avaient été vues, dénoncées, la raison de l'exil de la rebelle, pour protéger l'honneur familial. Les mensonges et les faux scénarios, puis la vérité qui pour la première fois fait surface...

- J'ai tout essayer... Je te le jure... Et je suis désolée...




[*]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   Dim 6 Mai - 12:37

- Désolée pour ça... J'ai... Besoin... D'un peu de temps... s'il te plaît...

Leurs lèvres ne se touchèrent pas pour un instant magique. C’était comme une nouvelle séparation, brutale et inexpliquée. Du temps ? Un sentiment mauvais pinça le cœur d’Elena, du temps… N’en avait-elle pas eu assez lors de ses longues années ? Les pires mélodies firent des virevoltent dans la tête de la Turquoise. Avait-elle quelqu’un d’autre ? Avait-elle oublié ? Des questions sans réponses, sans queues ni têtes dans la tête de la Pégase.

Elle baissa les yeux sur le sol.

- Écoute-moi... S'il te plait... Je... Je ne sais pas... Je n'ai pas voulu que ça se passe ainsi... J'ai essayé de m'en sortir et de pouvoir t'appeler ou te rencontrer je ne sais pas, n'importe quoi... C'était impossible. Et je ne pouvais rien y faire. C'était contre mon gré... Ce n’était pas une histoire de natation... Je... C'est...

Elena l’avait bien deviné que ce n’était pas de la propre volonté de Lucy qu’elles avaient été séparé. Et c’était presque un soulagement de l’entendre dans son cœur, ça lui imposait le coup du mauvais sort et des familles qui ne pouvaient comprendre cet amour aux tendances homosexuelles… Elena avait brisé les rêves de son père en quelques secondes « Mon cœur appartient à Lucy ». Elle avait même cru voir une larme invisible dans ses yeux, il avait compris à ce moment là qu’il n’avait jamais calculé sa propre fille.

Non jamais, jamais elle ne se donnerait un homme, pas plus qu’a une autre femme qu’elle… Une histoire trop belle, digne d’un Roméo et Juliette, il y avait toujours un ‘mais’. Mais quoi cette fois ? Lucy lui déballa toute l’histoire, détails par détails, pour autant elle ne la regardait pas dans les yeux, Elena l’écouta avec la plus grande des intentions, rien n’était laissé au hasard, et ces explications semblaient soulager la jeune fille d’un mal qui régnait dans son être depuis trois ans.

- J'ai tout essayé... Je te le jure... Et je suis désolée...

Une boule se forma dans la gorge d’Elena. Elle se rappelait les longues nuits en larme de la disparition de Lucy, elle avait tout essayé, les messages, les correspondances… Rien, on l’avait enfermé de nouveau dans une cage aux barreaux d’ors, une belle cage certes, mais si fade. C’était comme lorsqu’on enferme un félin de cirque… Cette vie elle n’en voulait plus, elle était presque contente d’être dans un endroit si hostile. Simplement parce qu’elle était là… Et même l’enfer serait devenu le plus doux des paradis, elle ne put s’empêcher de voir les douces faiblesses si attendrissantes de Lucy dans ses paroles.

C’était une femme forte, très forte, Elena était bien la première à le savoir, elle la connaissait par cœur, son jardin secret et elle connaissait le sien. Ce changement d’apparence ne changea en rien les souvenirs et la façon de faire des deux jeunes filles.

_ Ne t’excuse pas, tu n’as pas choisi, nous n’avons pas choisis, ils n’ont jamais été capables de nous comprendre… N’est-ce pas ?

Finalement un sourire attendrit s’afficha sur le visage d’Elena qui attrapa le menton de Lucy pour lui faire tourner la tête doucement vers elle et la fixer dans les yeux.

_ Et maintenant que nous avons disparu de ce monde toutes les deux, sont-ils heureux ? Ont-ils compris qu’il n’y avait rien à faire pour nous séparer ?

Est-ce qu’ils pleuraient ? Riaient ? Elle n’en savait rien, elle ne voulait pas savoir. Son père avait toujours été un homme hostile, il ne lui manquait même pas, c’était cruel à dire, mais c’était ainsi. Quant aux parents de Lucy ils s’intéresseraient sûrement plus à son imbécile de frère qui trouverait une bonne pauvre femme pour se soumettre à lui. Finalement, tout n’allait pas si mal, hormis cette histoire de guerre dans ce monde, tout allait bien en fait… Les blessures et la pluie, tout lui semblait superficiel, car dans son cœur c’était le soleil au bord de la plage qui semblait briller.

_ On n’a trop de temps à rattraper tu ne crois pas ?

Demanda-t-elle en enlaçant les doigts de sa main droite dans ceux de sa main gauche à elle.

_ Et crois-tu que quelqu’un serait assez fou pour tenter de défaire ses liens ?

Elle la fixa dans les yeux, intensément, comme dans leurs jeunes années d’adolescences. Lucy comprendrait simplement ce regard plein de tendresses, elle ne lui en voulait pas le moins du monde, et elle serait toujours fière d’elle. C’était comme ça… Lorsqu’on aimé non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

~ Là où la forêt devient Sable... Là où Yin et Yang se retrouvent... ~ [PV Lucy - Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'homme arbre qui cache la forêt (ou l'inverse)
» [Fini] Mon nabaztag devient un mir:ror !
» La rédemption du marchand de sable (Tom Piccirilli)
» Les chants de la forêt
» habbo devient ennuyeu ...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ RPs en cours-
Sauter vers: